L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
1 octobre 2018

Négociation locale dans le réseau de la santé et des services sociaux

Entente de principe pour quelque 6200 travailleurs affiliés à la CSN

Au terme d’un blitz de négociation de près de 20 heures, une entente de principe est intervenue dans la nuit de vendredi à samedi entre le CISSS des Laurentides et le Syndicat des travailleuses et travailleurs des Laurentides en santé et services sociaux – CSN (STTLSSS-CSN). En négociation depuis le 6 octobre 2017, le syndicat atteint ainsi son objectif d’une entente négociée avant l’échéance imposée du 1er octobre.

Le point de services de Rivière-Rouge appartenant au CISSS des Laurentides.
Le point de services de Rivière-Rouge appartenant au CISSS des Laurentides.
© L'information du Nord - Ronald Mc Gregor

La négociation portait sur 26 matières locales touchant les employés de la région des Laurentides. La mobilité et la stabilité du personnel étaient au cœur de ces négociations. Rappelons que celles-ci ont été rendues obligatoires par la fusion de sept anciens CSSS en une seule structure régionale, le CISSS. « Le territoire du CISSS s’étend de Mont-Laurier à Lachute en passant par Sainte-Thérèse.

Il importait de baliser la possibilité du CISSS de déplacer sur de grandes distances les lieux de travail des employés », explique Dominic Presseault, président du syndicat. Il ajoute que plusieurs éléments de la négociation avaient un impact direct sur la surcharge de travail et sur la vie familiale ou privée. « Nous sommes très heureux de l’entente de principe rendue possible par la mobilisation constante de nos membres. Le dernier blitz de négociation nous a permis d’en venir à une entente qui respecte les demandes des deux parties » ajoute M. Steve Bouchard, vice-président du syndicat. 

Assemblée générale

Une tournée d’assemblées générales se tiendra afin que les membres puissent se prononcer sur l’entente de principe d’ici la mi-novembre. Sans donner de détails précis sur les accords qui doivent d’abord être présentés aux membres, le comité de négociation estime que l’entente de principe permettra aux travailleurs de voir leur poste relié à un port d’attache dans un établissement. De plus, des mesures permettront de stabiliser des postes et faciliteront la création de postes à temps complet afin d’accroître l’attraction, la rétention et la qualité de vie des personnes salariées. « Nous croyons que cette entente négociée est à l’avantage de nos membres. Nous souhaitons également aux membres de l’APTS d’en arriver aussi à une entente plutôt qu’à l’imposition de conditions de travail », conclut M. Presseault.

À propos

Le STTLSSS-CSN représente près de 6 200 membres. Il est affilié à la Fédération de la santé et des services sociaux qui compte plus de 110 000 membres dans les secteurs public et privé. Il est également affilié au Conseil central des Laurentides - CSN qui pour sa part représente 16 000 syndiqué-es des secteurs public et privé sur une base régionale.

Partager:

À ne pas manquer