L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
28 juin 2018

Mélissa Vaillancourt-Paradis mérite la médaille de l’Assemblée nationale

La médaille de la persévérance, c’est ainsi que le député de Laurentides-Labelle, Sylvain Pagé, nomme la distinction de l’Assemblée nationale qu’il décerne chaque année à un étudiant qui a fait preuve de courage et de persévérance.

Ronald Mc Gregor , journaliste

Photo prise lors de la remise de la médaille de l’Assemblée nationale à Rivière-Rouge le 27 juin: le président de la Commission scolaire Pierre-Neveu (CSPN), Normand Bélanger, le député de Laurentides-Labelle, Sylvain Pagé, la récipiendaire Mélissa Vaillancourt-Paradis, son conjoint David Denis, la directrice de la CSPN, Claudine Millaire et l’agente de bureau du Centre L’Impact, Brigitte Chagnon.
Photo prise lors de la remise de la médaille de l’Assemblée nationale à Rivière-Rouge le 27 juin: le président de la Commission scolaire Pierre-Neveu (CSPN), Normand Bélanger, le député de Laurentides-Labelle, Sylvain Pagé, la récipiendaire Mélissa Vaillancourt-Paradis, son conjoint David Denis, la directrice de la CSPN, Claudine Millaire et l’agente de bureau du Centre L’Impact, Brigitte Chagnon.
© Photo Information du Nord – Ronald Mc Gregor

Après le même exercice à Mont-Tremblant et Mont-Laurier, le député a remis la médaille à Mélissa Vaillancourt-Paradis de Labelle, une étudiante du Centre L’Impact de Rivière-Rouge. Elle a obtenu son diplôme de 5e secondaire en deux ans d’études en janvier dernier.

Cette réussite marque un moment important pour elle puisqu’il avait freiné les études pour des raisons personnelles pendant huit ans avant de reprendre le chemin de l’école. Encouragée et déterminée de réussir, elle est maintenant en voie de poursuivre avec son inscription dans une institution scolaire dans la région de Montréal afin de devenir assistante dentaire ou encore se rendre au CÉGEP pour une technique en éducation spécialisée.

Les études à l’extérieur devraient durer environ trois ans, après quoi, Mélissa et son conjoint David Denis seront de retour dans les Hautes-Laurentides, ils en ont fait une promesse.

En terminant, les dignitaires présents (outre le député Sylvain Pagé) étaient le président de la Commission scolaire Pierre-Neveu (CSPN), Normand Bélanger,la directrice de la CSPN, Claudine Millaire, l’agente de bureau du Centre L’Impact, Brigitte Chagnon, tous s’entendent pour dire qu’il fallait une bonne dose de courage.

Ce que Mélissa Vaillancourt-Paradis a en elle.

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer