L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
8 octobre 2019

Une force pour la région

Les maires se réunissent toutes les six semaines

Les premiers élus des municipalités de Nominingue, Rivière-Rouge, La Macaza, L’Ascension et Lac-Saguay, nichées dans la Rouge, se rencontrent à peu de choses près, toutes les six semaines, question de partager. Quoi? Des projets rassembleurs surtout. 

Ronald Mc Gregor , journaliste

Les élus des municipalités de la Rouge comme ses directeurs se rencontrent souvent pour avancer des projets communs.
Les élus des municipalités de la Rouge comme ses directeurs se rencontrent souvent pour avancer des projets communs.
© (Photo Unsplash)

La grande population de la Vallée de la Rouge a déjà eu écho de divers projets, notamment en culture, depuis plus ou moins un an. Le premier coup d’éclat étant la Fête nationale 2018 à Rivière-Rouge, suivi de l’achat de la scène mobile, ou encore tout récemment la création de la Régie de collecte environnementale de la Rouge (RCER), longuement discutée dans l’édition papier du 25 septembre.

C’est que derrière ce désir de rassembler les forces des localités sur plusieurs niveaux, s’unir dans la Rouge est synonyme de force et de partage. Ce qui a fait défaut trop longtemps.

Plus qu’une force

Quand le maire de Rivière-Rouge, Denis Charette, discutait en présence de la mairesse de La Macaza, Céline Beauregard et du maire de Nominingue, Georges Décarie, lors du point de presse pour annoncer la création de la RCER le 19 septembre dernier, il exprimait que les cinq municipalités regroupées sous des projets ne sont rien de moins qu’une force. 

« Collectivement, on a une reconnaissance, dans le milieu oui, mais aussi dans la Rouge. Ça passe un message porteur de collaboration », dit-il. Denis Charette parlait de la RCER, mais il dit que cela s’applique aux autres projets réalisés ou à venir. 

En terminant, soulignons que les directeurs généraux se rencontrent aussi, dans diverses occasions, pour le développement de leur communauté, ajoute la directrice générale de Rivière-Rouge, Louise Chartrand.

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer