L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
12 novembre 2019

Impasse pour le sentier TQ-63 à La Macaza

La faute aux motoneigistes délinquants selon le propriétaire

Depuis 25 ans, Jacques Turpin laisse les motoneiges circuler sur son terrain durant l’hiver. Cette année, il a dit non, exaspéré par des « motoneigistes irrespectueux » qui laissent leurs déchets n’importe où et roulent beaucoup trop vite selon lui.

Marilou Séguin

Le sentier TQ-63 ne passe plus à La Macaza après qu’un propriétaire ait mis fin au droit de passage qu’il accordait par le passé.
Le sentier TQ-63 ne passe plus à La Macaza après qu’un propriétaire ait mis fin au droit de passage qu’il accordait par le passé.
© Photo Unplash)

« Quand ça fond au printemps, il y a des déchets partout, des cannes, des produits d’hygiène. Me semble qu’utiliser la poubelle située pas loin ce n’est pas compliqué », lance avec frustration le propriétaire qui a contacté le journal pour partager son point de vue.

« C’est aussi dangereux avec tous ceux qui font de la vitesse », ajoute-t-il, soulignant que c’est monnaie courante dans le secteur. Selon le propriétaire du terrain, où passait jusqu’à l’an dernier le sentier Trans-Québec 63, les problèmes ont empiré au cours des dernières années avec la hausse des locations de motoneiges à court terme.

« C’est ben dommage pour les monsieurs du Club Franc-Nord Macaziens, car eux  ils sont polis et respectueux », souligne M. Turpin. Comme il ne peut pas contrôler qui passe ou non sur son terrain, c’est donc l’ensemble des motoneigistes qui payent pour ceux qui se sont mal comporté par le passé explique-t-il.

M. Turpin, qui dit ne pas recevoir de remerciements pour avoir accordé un droit de passage durant des années, déplore le tollé que sa décision provoque. « On ne me dit pas merci, mais quand je dis non par exemple là tout le monde critique », dit-il.

Le citoyen se dit à l’aise avec sa décision. « Mettez-vous à ma place », mentionne-t-il.

Partager:

Marilou Séguin

  • Courriel

À ne pas manquer