L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
6 novembre 2019

À l’école du Méandre

La maternelle en mode récupération de crayons

Souhaitant aider la planète, les élèves de la maternelle 5 ans de l’école du Méandre mène un beau projet de récupération de vieux crayons afin qu’ils soient recyclés et transformés en objets de la vie courante. Le projet se révèle aussi pédagogique et prend de l’ampleur à l’extérieur des murs de l’établissement.

Ronald Mc Gregor , journaliste

L’enseignante Cynthia Lachapelle à la maternelle 5 ans de l’école du Méandre avec des élèves participant à la récupération de crayons faits de plastique. Déjà les pieds dans la récupération!
L’enseignante Cynthia Lachapelle à la maternelle 5 ans de l’école du Méandre avec des élèves participant à la récupération de crayons faits de plastique. Déjà les pieds dans la récupération!
© Photo Facebook École du Méandre

Bien que le projet ait déjà été avancé par la Fondation du Méandre, il s’ancre cette année dans la classe de l’enseignante Cynthia Lachapelle.

« Le projet est d’amasser des crayons qui contiennent de l’encre à l’origine et qui ne fonctionnent plus », résume l’enseignante. Les crayons recherchés sont les stylos, porte-mines, marqueurs, surligneurs, marqueurs permanents, marqueurs effaçables à sec et de couleur, avec capuchon ou non. Les crayons à la mine et de couleur ne sont pas acceptés.

Après la récolte, les crayons sont envoyés à TerraCycle dans le cadre de sa vaste campagne « Élimine la Notion de Déchet » active dans plus de 20 pays. La grande firme américaine récupère et transforme, entre autres, les crayons en objets du quotidien.

« Notre but en classe s’avère plus pédagogique: on dénombre les crayons, ce qui fait qu’à la fin de l’année scolaire, on saura combien les élèves en ont récupéré », mentionne Mme Lachapelle.

Apprendre par le jeu

Quand les crayons aboutissent sur la table des élèves après que Mme Lachapelle ait séparé les lots, en équipe de quatre, selon leur apprentissage, ils font des ballots de dix crayons, tandis que d’autres préparent des ballots de cinq. L’enseignante réunit ensuite les paquets avec une attache.

« On apprend à faire des regroupements afin qu’ils puissent apprendre à compter de façon ludique. Ils ne s’en aperçoivent pas puisque c’est fait par le jeu. Le recyclage c’est aussi une activité dans laquelle ils veulent s’impliquer. Malgré leur âge, ils trouvent important le fait d’aider la planète. »

Projet d’ampleur

Actuellement, la plupart des crayons proviennent de parents d’élèves. Au 30 octobre, 180 crayons étaient amassés, comptés et triés. 

Outre le primaire, est-ce que le secondaire est directement impliqué dans le projet? L’enseignante répond que l’énergie a jusqu’à maintenant été canalisée pour le primaire, ce qui n’empêche pas les enseignantes intéressées de joindre le projet. Les élèves du secondaire peuvent facilement trouver un endroit pour déposer les crayons.

Dans la classe de Cynthia Lachapelle, 16 élèves participent au projet ainsi qu’une TES (technicienne en éducation spécialisée).

Comment participer?

Si vous avez les crayons qui ne fonctionnement plus (stylos, porte-mines, marqueurs, surligneurs, marqueurs permanents, marqueurs effaçables à sec et crayons de couleur (ils peuvent arriver avec ou sans le capuchon qui est également recyclé) vous pouvez les acheminer par vos enfants qui les mettront dans les boites que nous avons joliment décorées. Si vous n'avez pas d'enfants, vous pouvez venir les apporter au secrétariat de l'école du Méandre où il y aura une boite également. Les crayons peuvent aussi être déposés dans des boîtes installées au CPE station Les P’tits Bourgeons et à la Caisse Desjardins de la Rouge.

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer