L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
6 novembre 2019

Affaire Info-Services Gauthier & Thibault

Sébastien Lafleur plaide coupable

Texte de Gilles C. Poirier / Collaboration spéciale. Sébastien Lafleur a plaidé coupable le 30 septembre 2019 au palais de justice de Mont-Laurier à des accusations de fraude dans le dossier d’Info-Services Gauthier & Thibault. 

Le bâtiment qui abritait l’entreprise Info-Services Gauthier & Thibault. À la suite d’un incendie, il a été détruit.
Le bâtiment qui abritait l’entreprise Info-Services Gauthier & Thibault. À la suite d’un incendie, il a été détruit.
© Photo Le Courant des Hautes-Laurentides -Archives

Sébastien Lafleur a plaidé coupable et le juge Sylvain Lépine a ordonné la confection d’un rapport présentenciel suite à la demande de son avocate, Me Catherine Montagne Tremblay. Les gestes reprochés se sont produits entre janvier 2015 et août 2016.

Le prononcé de la peine a été fixé au 12 mars 2020 et Me Simon Pelletier, procureur aux Poursuites criminelles et Pénales, prévoit faire entendre l’enquêteur responsable du dossier et potentiellement des victimes.

Rappel des faits

Sébastien Lafleur, 43 ans de Mont-Laurier, était associé avec Robert Bilodeau, 44 ans de Ferme-Neuve, dans l’entreprise d’Info-Services Gauthier & Thibault (ISGT). L’entreprise fournissait principalement des services de paies aux entreprises. 

Ils ont été accusés d’avoir fraudé 53 commerces, entrepreneurs et organismes de la région de Mont-Laurier. Ils n’auraient pas acheminé les déductions à la source (DAS) à Revenu Québec et à l’Agence de Revenu du Canada pour un montant évalué à plusieurs centaines de milliers de dollars. 

En compagnie de l’ancien député de Labelle, Sylvain Pagé, le directeur général du Centre local de développement (CLD) d’Antoine-Labelle, Frédéric Houle, avait rencontré le 29 septembre 2016 le ministre des Finances de l’époque (Carlos J. Leitão) afin d’obtenir de l’aide. 

M. Houle avait alors estimé que la fraude tournait autour des 570 000$ à 650 000$. La plupart des entreprises, organismes communautaires et institutions touchés sont de Mont-Laurier, mais on en comptait aussi dans toute la vallée de la rivière du Lièvre, dans la Rouge et dans le reste des Laurentides. 

Le rôle de Sébastien Lafleur

Dans un document intitulé « Résumé conjoint des faits » déposé au tribunal et signé par Sébastien Lafleur et son avocate le 30 septembre 2019, il déclare, textuellement ce qui suit : « Sébastien Lafleur a fourni une déclaration incriminante enregistrée dans laquelle il révèle son implication quant aux transactions frauduleuses reprochées. L’analyse des différents relevés bancaires contenus dans la preuve permet de constater que Sébastien Lafleur a transféré 120 400$ du compte d’ISGT vers son compte personnel au cours de la période visée par l’accusation. Cependant, Sébastien Lafleur a également effectué des transferts de son compte vers le compte de ISGT pour un montant de 114 000$. Ce dernier procédait quasi mensuellement à des emprunts via son compte accès-d et sa carte de crédit afin de transférer les montants dans le compte de l’entreprise ISGT. Quelques jours plus tard, il effectuait un transfert en provenance du compte de ISGT vers son propre compte en y ajoutant un montant excédentaire et il procédait par la suite au remboursement de ses emprunts et des intérêts afférents. À noter également que Sébastien Lafleur a retiré via un guichet automatique une somme de 2 000$ entre 2015 et 2016. Les sommes obtenues frauduleusement s’élèvent ainsi à 6 400$ ».

Le dossier de Robert Bilodeau

Le dossier de Robert Bilodeau doit revenir devant le tribunal le 4 décembre 2019 pour la tenue de son enquête préliminaire.

Partager:

À ne pas manquer