L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
18 décembre 2019

À Nominingue

Les Toits du monde poursuit son virage vert

L’entreprise nomininguoise Les Toits du Monde recevait récemment à son tour une attestation et un autocollant de Mission Recyclage Compostage (MRC) signifiant qu’elle recycle au maximum ses déchets.

Ronald Mc Gregor , journaliste

Sur la photo, lors de la remise des attestations de Mission Recyclage Compostage, on voit le maire Georges Décarie ainsi que Dior Fall et Sylvain Neuenschwander, propriétaires de l’entreprise Les Toits du monde.
Sur la photo, lors de la remise des attestations de Mission Recyclage Compostage, on voit le maire Georges Décarie ainsi que Dior Fall et Sylvain Neuenschwander, propriétaires de l’entreprise Les Toits du monde.
© Photo Synergie Économique Laurentides

Les Toits du monde (2012) est une entreprise familiale qui offre différents types d’hébergement prisé et insolite, essentiellement des gîtes dans les arbres. Sa clientèle apprécie le confort minimum sans l’électricité ni l’eau courante. Depuis le jour d’ouverture, l’entreprise est de la collecte municipale pour les matières résiduelles. Quand la fréquence de collecte a changé en 2018, les propriétaires Dior Fall et Sylvain Neuenschwander ont pris la décision de suivre le changement.

L’entreprise a changé sa façon de trier en prenant la route de l’autonomie bien que l’agent de sensibilisation auprès de Mission Recyclage Compostage, Francis Pepin, est toujours à leur disposition pour les guider.

Un joyau

« La particularité de cette entreprise, c’est qu’elle a mis en place un centre de tri sur le site avec sept contenants pour les différentes matières », apprend-on sur le site de Synergie Économique Laurentides, qui supporte le projet MRC. « Chaque contenant y détient sa propre affiche explicative ainsi que les différentes matières qui doivent s’y retrouver afin d’aider les clients. Ils ont instauré tout un système directement dans les hébergements pour faciliter le tri des déchets des usagers. Des fiches informatives se retrouvent également dans les gîtes pour aider les clients. »

Les différents types d’hébergement sont construits de matériaux locaux, de matières renouvelables et écologiques, comme la populaire maison de Hobbit et sa toiture végétale, une isolation de paille, procurant une résistance thermique. On y trouve aussi un panneau solaire alimentant des ampoules DELS.

« L’équipe s’efforce de travailler avec des partenaires locaux pour offrir différentes activités de plein air et veille également à une exploitation durable de leur forêt en sélectionnant les arbres à abattre avec soin pour la confection de meubles ou encore du bois de chauffage », explique Synergie Économique Laurentides.

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer