L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
8 février 2019

Initiative de la SDC de Rivière-Rouge

Des sculptures de neige partout sur L’Annonciation

Déjà, elles sont un peu partout sur la rue L’Annonciation et les sculptures sur neige font jaser et cliquer "partage" sur les réseaux sociaux. 

Ronald Mc Gregor , journaliste

Gilles Lauzé, administrateur au Conseil de la sculpture du Québec, travaille un pic-bois devant un commerce, une des nombreuses sculptures qu’il réalise avec Denis Bergogne et Ronald Guilbault pour l'Activité Rivière-Rouge en blanc.
Gilles Lauzé, administrateur au Conseil de la sculpture du Québec, travaille un pic-bois devant un commerce, une des nombreuses sculptures qu’il réalise avec Denis Bergogne et Ronald Guilbault pour l'Activité Rivière-Rouge en blanc.
© Photo L’information du Nord – Ronald Mc Gregor

L’idée de cette fantaisie de neige a germé du directeur de la Société de développement (SDC) de Rivière-Rouge, Luc Poirier, et son adjoint Stéphane Deschênes. Il faut ajouter que sans l’aide des responsables des loisirs et de la culture, son directeur Patrick Cyr et son adjointe Leclerc Venuti, et les Travaux publics de la Ville, les choses seraient peut-être différentes, car les sculptures font partie intégrante des activités autour de <@Ri>Rivière-Rouge en blanc<@$p> qui se tient le 16 février au centre-ville. En là, cette activité est une collaboration avec la SDC. « On a vraiment travaillé de concert pour faire la structure de l’activité, car sans la Ville, des blocs de neige sur les bords de trottoir, il n’y en aurait pas », remarque M. Poirier.

Au 6 février, 10 jours avant la fête, des commerçants appelaient encore pour recevoir un bloc de neige afin que l’on sculpte un personnage. Aujourd’hui, la liste est longue de 30. « On ne s’attendait pas à une réponse aussi importante ».

Pour vendre le projet, la SDC a visité ou encore téléphoné ses membres. « Nous avons mentionné que l’on avait deux sculpteurs, Denis Bergogne de Sainte-Véronique et Gilles Lauzé de Sainte-Agathe. « Ils travaillent à partir de blocs de neige de quatre pieds de large et profond par huit pieds de haut ».

Gilles Lauzé est un professionnel dans le domaine. Être à Rivière-Rouge pour réaliser ces sculptures est une partie de plaisir quoique c’est sérieux. « Ma devise c’est: je m’amuse sérieusement. Ça me repose de la pierre et le bois. Je fais un grand pic comme vous voyez. Et ce n’est pas fait en viande et en plume. Ça doit supporter le soleil, donc je dois développer les volumes pour qu’il reste plus longtemps ». Quand le journal lui demande si c’est pour lui de l’art éphémère, il répond oui, ajoutant que ce n’est quand même pas un art naïf. M. Lauzé sera présent le 16 février pour initier les jeunes à la sculpture.

Près de la fontaine dans le parc de la gare, une tourelle sera sculptée par Ronald Guilbault.

Tour de calèche gratuit

De telles sculptures se paient. Luc Poirier indique que la SDC n’a pas pris en charge la facture de l’exercice.

« La SDC ne pouvait pas supporter ça, on parle de 30 sculptures. Les commerçants ont contribué à 200$ par sculpture. Pour eux, c’est la plus belle des publicités qu’ils disent, car ils mettent le résultat sur Facebook et les réseaux sociaux ».

Un service gratuit de calèche entre 14h et 17h permettra dans un court circuit d’admirer quelques-unes de ces réalisations qui ne couvrent que la rue L’Annonciation, au sud du Tim Horton’s, au nord jusqu'à Napa pièces d’auto.

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer