L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
27 mars 2019

Trois options comme solutions possibles

L’étude se poursuit avant le réaménagement de la 117

Avec l’annonce des travaux routiers à venir dans les Laurentides et une rencontre avec le ministère des Transports (MTQ) et la députée de Labelle, Chantale Jeannotte, le Comité SOS 117 a été en mesure de prendre connaissance de la mise à jour de l’étude d’opportunité en vue d’un réaménagement de la route 117 entre Labelle et Rivière-Rouge.

Ronald Mc Gregor , journaliste

La construction d’une route à quatre voies dans un nouvel axe, la construction d’une route à quatre voies dans l’axe actuel ou encore, l’amélioration de l’axe actuel par dépassement seront les trois options d’interventions étudiées pour le réaménagement de la 117.
La construction d’une route à quatre voies dans un nouvel axe, la construction d’une route à quatre voies dans l’axe actuel ou encore, l’amélioration de l’axe actuel par dépassement seront les trois options d’interventions étudiées pour le réaménagement de la 117.
© Photo L’information du Nord – Ronald Mc Gregor

Cette étude s’avère essentielle afin d’actualiser les données de l’étude initiale réalisée en 2011, entre Labelle et Mont-Laurier, juste avant l’ouverture de la voie de contournement de Rivière-Rouge à la mi-septembre 2011 et de celle de Labelle l’année suivante.

 Les conditions de circulation ont changé depuis. Parmi les principaux constats de la mise à jour de l’étude, on mentionne que la croissance démographique de la MRC d’Antoine-Labelle reste faible et que les débits journaliers moyens annuels ont peu évolué. « Toutefois, pour améliorer la fluidité, il est nécessaire d'augmenter les possibilités de dépassement », constate le ministère. 

Réparations de courbes envisagées

Bien que le nombre de collisions, la faune exclue, soit en diminution, la gravité des accidents et les travaux routiers créent de sérieux problèmes quand la fermeture de la 117 est complète constate Québec. Les détours, comme ceux de Labelle-La Macaza, par exemple, sont plutôt rares. C’est pourquoi le MTQ envisage des réparations de courbes à certains endroits. 

« La fermeture fréquente de la route 117 due à des événements, tels des accidents et des travaux routiers engendre des impacts sur la circulation lors de fermetures complètes, particulièrement pour deux segments situés dans la portion au nord de Rivière-Rouge, soit au sud de Lac-Saguay et entre le chemin des Quatre-Fourches et le chemin Guénette. Le Ministère procédera à l’analyse d’interventions possibles afin de limiter les impacts lors de fermetures », mentionne le ministère.

De plus, selon la mise à jour de l’étude, le développement le long de la route 117 est en conflit avec la fonction de transit de cette route, d’où la nécessité d’assurer une meilleure gestion des accès privés et municipaux.

Une analyse comparative

Ces constats demandent une analyse comparative afin de bien convenir de la solution dite optimale. Cette analyse, dont le mandat de réalisation sera octroyé dans les prochaines semaines, permettra de comparer trois options d'intervention soit: la construction d’une route à quatre voies dans un nouvel axe, la construction d’une route à quatre voies dans l’axe actuel ou encore, l’amélioration de l’axe actuel par dépassement.  

« Le dépôt du rapport de cette analyse comparative est attendu à l’hiver prochain, à la suite de quoi un dossier d’opportunité sera réalisé. Le Ministère s’assurera alors de consulter l’ensemble des parties prenantes. Une fois le dossier d’opportunité complété, il sera soumis aux autorités gouvernementales pour décision », indique un communiqué daté du 15 mars.

« Un projet majeur engendre des retombées économiques, sociales et environnementales. À cet égard, d’ici le dépôt du dossier d’opportunité, la population sera consultée, afin de recueillir leurs préoccupations. En attendant le développement de ce grand projet, je me réjouis qu’une série d’interventions soit réalisée dès l’été 2019, sur la route 117 à La Conception, à Rivière-Rouge, à Lac-des-Écorces et à Mont-Laurier, pour améliorer la sécurité et la fluidité de la circulation », déclare la députée provinciale de Labelle, Chantale Jeannotte.

Comité SOS 117 craint encore des morts

Le président du Comité SOS 117, Pierre Flamand, ne se réjouit guère de la mise à jour de l’étude d’opportunité présentée tout récemment par le ministère des Transports du Québec (MTQ) où les travaux pour les quatre voies entre Labelle et Rivière-Rouge sont encore bien loin.

« C’est certain que le dossier est au PQI (Plan québécois des infrastructures), aux grands projets, mais là il faut tenir compte de deux dossiers qui s’y trouvent: celui d’opportunité et celui d’affaires. On est actuellement dans le premier. Cette mise à jour présentée n’est pas une nouvelle étude » explique M. Flamand.

L’étude avait été commandée à l’époque par l’ex-ministre Normand MacMillan à la suite d’une conférence de presse tenue à Labelle où il annonçait une route à quatre voies entre Labelle et Rivière-Rouge. « Il voulait réunir les deux contournements. Ce qui les a d’ailleurs réalisés » d’ajouter M. Flamand.

Rappelons que dans l’étude de M. MacMillan, il est suggéré de faire suivre les quatre voies entre Labelle et Rivière-Rouge sur la ligne électrique. Pourquoi? « Ça serait logique puisqu’elles passeraient sur des terres publiques, qu’il n’y a pas de gestion de trafic durant la construction. Et c’est beaucoup », indique M. Flamand.

Où le bât blesse selon le président, c’est que si l’on se fie aux échéanciers proposés, les travaux ne débuteraient pas avant 2029. « Le MTQ propose trois scénarios: une construction des quatre voies sur un nouvel axe, une construction sur l’axe actuel ou des voies auxiliaires. Ça, ça me fait peur, c’est inacceptable. Imaginez, il va nous faire part de leur option dans un an. On perd un an! Je veux interpeller le ministre des Transports François Bonnardel et l’on va s’expliquer », dit-il.

Celui qui fait aussi office de maire à Lac-des-Écorces s’inquiète du nombre d’accidents graves ou des décès qui pourraient s’accumuler d’ici 2029. « On a déjà deux morts depuis janvier et plus de 30 entre 2011 et 2018 entre Labelle et Mont-Laurier », déplore l’élu qui ne comprend pas l’inaction du gouvernement.

Audiences du BAPE

« Dans le dossier d’opportunité, ce n’est pas terminé: on y trouve des audiences du BAPE (Bureau d’audiences publiques sur l’environnement) et à ces occasions des commerçants comme des environnementalistes peuvent contester les travaux », souligne le président. 

Le Comité SOS 117 travaille avec la députée Chantale Jeannotte qui a fait de la 117 son cheval de bataille affirme Pierre Flamand. « Elle a vraiment le dossier à cœur et connait l’urgence des travaux. Même si le dossier est au-dessus de la pile à Québec, rien n’est gagné », estime-t-il.

Pierre Flamand n’avance pas de détails sur une rencontre qu’il souhaite bientôt avec le ministre fédéral de l’Infrastructure François-Philippe Champagne au sujet de la 117 et de l’aide financière possible qui pourrait faire avancer les choses.

Les travaux routiers à venir

Le réaménagement de l’intersection du chemin du Parc-Industriel à Rivière-Rouge fait partie des projets routiers qui seront réalisés dès 2019 pour la section au nord de la municipalité.

Le maire, Denis Charette, se réjouit que ces travaux, exigés depuis des années par la Ville, soient enfin réalisés. « Ayant été pompier, j’avoue qu’il y a eu beaucoup d’interventions au niveau de la sécurité où l’on a dû utiliser les pinces de désincarcérations. Le fait d’avoir des améliorations sur ce tronçon permettra d’éviter des accidents graves », dit-il.

Le réaménagement de l’intersection de la rue Principale à La Conception, le déboisement, le recul de la paroi rocheuse et l’asphaltage sur 2,7 km à Lac-des-Écorces ainsi que l’asphaltage sur 2,2 km à l’entrée sud de Mont-Laurier figurent aussi au Plan d'intervention de la route 117 qui seront réalisés dès cette année. 

Travaux à venir

Sept autres projets sont en planification pour une réalisation au cours des années subséquentes, notamment:

• La correction de dévers dans la courbe du pont Ouellet, à Labelle;

• La correction de courbes sur 1,3 km et le réaménagement de l’intersection du chemin Nominingue à Lac-Saguay;

• L’asphaltage et la régularisation d’accès de la montée Dufresne jusqu’à l’entrée de la Municipalité de Lac-des-Écorces;

• Le prolongement des quatre voies de la sortie sud de Mont-Laurier jusqu’à l’entrée de la halte routière à Mont-Laurier;

• L’ajout d’une voie de virage à gauche dans les deux sens entre la côte de Pierre et la Montée Dufresne et le réaménagement d’intersections à Mont-Laurier et à Lac-des-Écorces;

• Le prolongement des voies auxiliaires sur 5,2 km dans le secteur des côtes à Guénette à Lac-Saguay;

• La correction de courbes et le réaménagement d’intersections dans les secteurs du chemin des Quatre-Fourches et de la courbe McGuire à Lac-des-Écorces.

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer