L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
17 juin 2019

Dans la Vallée de la Rouge

Quatre classes cet automne pour la maternelle 4 ans

Promesse-phare du gouvernement Legault à Québec, les classes de maternelle 4 ans continuent de se déployer dans les milieux plus défavorisés à travers la province. Dans le territoire de la Vallée de la Rouge, on comptera à la rentrée quatre classes, mais aucun nouveau groupe.

Daniel Deslauriers , journaliste

La Vallée de la Rouge, dont le territoire est partagé entre deux commissions scolaires, comptera 4 classes de maternelle 4 ans à temps plein à la rentrée scolaire 2019-20.
La Vallée de la Rouge, dont le territoire est partagé entre deux commissions scolaires, comptera 4 classes de maternelle 4 ans à temps plein à la rentrée scolaire 2019-20.
© L’information du Nord – Archives

La Commission scolaire des Laurentides (CSL) a en effet annoncé le 31 mai plusieurs classes de maternelle 4 ans à temps plein sur son territoire, portant le total à huit groupes pour l’année scolaire 2019-20. Pour les écoles La Relève de La Minerve et Le Tremplin de Labelle, toutefois, rien ne change. Les deux écoles conservent leur unique groupe. Rappelons que Le Tremplin est autorisé par le ministère de l’Éducation depuis l’année scolaire 2016-17 d’ouvrir une classe de maternelle 4 ans et La Relève, depuis 2017-18.

Plus au nord, sur le territoire de la Commission scolaire Pierre-Neveu (CSPN), rien ne change non plus. Bien que deux nouveaux groupes s’ajoutent en 2019-20, à Mont-Saint-Michel et Ferme-Neuve, pour un total de neuf sur le territoire, aucune nouvelle classe n’ouvrira dans la Vallée de la Rouge. Les enfants de 4-5 ans pourront fréquenter les écoles du Méandre à Rivière-Rouge et des Trois Sentiers à Nominingue uniquement. Ces groupes sont pour leur part actifs depuis l’année scolaire 2017-18.

Le choix des parents

Tant la CSL que la CSPN ont précisé que ces classes n’étaient pas obligatoires pour les enfants de 4-5 ans. « Nous offrons ainsi la possibilité aux parents d’opter pour la maternelle 4 ans ou pour un service de garde éducatif à l’enfance », souligne la présidente de la CSL, Johanne Hogue.

Le directeur général de la CSL, Bernard Dufourd, ajoute, lui, que selon diverses recherches, « les interventions précoces auprès des enfants favorisent leurs apprentissages et leur développement global. Pour certains enfants, qui ont des difficultés d’apprentissage, nous pensons que l’intervention précoce augmentera les chances de réussite durant leur parcours scolaire. »

Camps de jour?

L’avènement des maternelles 4 ans pourrait aussi avoir un impact sur la fréquentation des camps de jour. De fait, c’est pour avoir un portrait global des besoins que l’Union des municipalités du Québec (UMQ) a réalisé une évaluation des coûts de fonctionnement des camps de jour municipaux. L’UMQ estime à 26 millions de dollars les coûts d’élargissement des services de camps de jour municipaux aux enfants de 4 ans.

Les maires rappellent au gouvernement du Québec de prévoir, dans son plan pour les maternelles 4 ans, la période estivale et la semaine de relâche du mois de mars. « Ça semble être l’angle mort du projet des maternelles 4 ans du gouvernement. Il faut comprendre que les parents auront des besoins pour leurs enfants qui devront être comblés », estime Benoît Lauzon, président de la Commission de la culture, des loisirs et de la vie communautaire de l’UMQ et maire de Thurso.

Écoles offrant des classes de maternelle 4 ans pour la rentrée 2019-20 dans la Rouge:

-École des Trois Sentiers (Nominingue)

-École du Méandre (Rivière-Rouge)

-Le Tremplin (Labelle)

-La Relève (La Minerve)

Avec la collaboration de Maxime Coursol.

Partager:

Daniel Deslauriers , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer