L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
18 juin 2019

Pour les tout-petits et les parents

La Mèreveille offrira deux nouveaux services

Dès cet automne, l’organisme La Mèreveille offrira deux nouveaux programmes: le premier concernera les arts et la musicothérapie et le second, la coparentalité.

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

Line Richard, attachée politique de la députée de Labelle Chantale Jeannotte, partenaire financier des projets annoncés au nom des ministères de la Famille et de la Culture et des Communications, accompagnée du conseil d’administration et de l’équipe de La Mèreveille.
Line Richard, attachée politique de la députée de Labelle Chantale Jeannotte, partenaire financier des projets annoncés au nom des ministères de la Famille et de la Culture et des Communications, accompagnée du conseil d’administration et de l’équipe de La Mèreveille.
© Photo gracieuseté - Hélène Desgranges

Le premier projet, baptisé « En avant les arts et la musicothérapie pour le développement des tout-petits (0-5 ans) » vise à stimuler le développement global des tout-petits en situation de vulnérabilité par les arts et la musicothérapie comme moyens d’accompagnement. Ce programme d’activités culturelles débutera à compter de l’automne et sera offert aux enfants de la halte-garderie.

« Le but, c’est d’utiliser les arts et la musique pour développer des habiletés chez les enfants, que ce soit la motricité fine ou le développement du langage. La musicothérapeute qui se joindra à nous n’est pas qu’une enseignante en musique, elle a un bagage en développement de l’enfant », explique Guylaine Guy, directrice générale de La Mèreveille.

Le projet « Parents engagés– enfants enchantés! » s’adresse pour sa part aux deux parents, dans le souci de favoriser un partage plus équitable des responsabilités parentales et un engagement accru des pères auprès de leurs enfants, dès la grossesse. Des groupes de discussion, un forum, une mise à jour des activités et des nouveaux outils de communication seront développés et mis en place, au courant de l’année, par l’équipe de La Mèreveille.

Des projets novateurs

C’est grâce à des subventions de la province que ces deux nouveaux services seront offerts à La Mèreveille, dans ses locaux de Mont-Laurier et de Rivière-Rouge. Au total, c’est 62 222$ qui seront versés pour l’année 2019-20 à l’organisme pour mener à terme ces projets. Seul bémol, ce financement n’est pas récurrent.

« On va regarder toutes les possibilités et profiter de l’année pour étoffer nos projets, pour les soumettre à nouveau au gouvernement en 2020. On ne peut pas savoir, mais on voudrait qu’ils soient reconduits », affirme la directrice générale.

Chose certaine, Mme Guy est très fière de voir ces deux projets prendre leur envol. « Ce sont des projets novateurs, surtout celui sur la coparentalité, car on trouve important d’intégrer les pères et de former nos intervenants pour qu’ils puissent leur offrir des services. Les pères vivent beaucoup d’isolement dans notre région, plusieurs doivent partir sur des longues périodes travailler ailleurs, ce qui leur cause beaucoup de chagrin parce qu’ils veulent s’impliquer plus avec leurs enfants. C’est important de connaître leurs besoins », dit-elle.

La Mèreveille a également pour objectif de sensibiliser les employeurs au rôle des pères, car même si le Québec a mis en place des politiques publiques pour favoriser le développement de l’attachement entre le père et ses enfants, il reste du travail à faire, selon Guylaine Guy.

« On entend plein d’histoires d’entreprises qui appellent le père en congé de paternité pour qu’il revienne plus tôt au travail. On veut travailler avec Zone Emploi pour mieux former les employeurs à l’importance de valoriser le rôle de père », conclut-elle.

Pour toute question ou intérêt sur ces projets, on peut joindre La Mèreveille au 819-623-3009 ou sans frais au 1-866-623-3009.

Partager:

Maxime Coursol , Rédacteur en chef

  • Courriel

À ne pas manquer