L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
10 juillet 2019

Données publiées le 10 juillet dernier par Québec

La qualité des eaux de la région s’avère de bonne qualité

La qualité des eaux de baignade dans les Laurentides est importante et le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques le sait. C’est pourquoi il prélève régulièrement des échantillons d’eau aux endroits dits participants. Les chiffres qui suivent étaient en vigueur le 10 juillet en matinée. Les municipalités couvertes par la distribution du journal, soit La Minerve, Labelle, La Macaza, Rivière-Rouge, Nominingue et Lac-Saguay sont ici concernées.

Ronald Mc Gregor , journaliste

Pour connaitre la qualité des eaux pour la baignade, mieux vaut vérifier auprès de la liste publiée en ligne.
Pour connaitre la qualité des eaux pour la baignade, mieux vaut vérifier auprès de la liste publiée en ligne.
© Photo gracieuseté SADC/MRC d'Antoine-Labelle

Évidemment, le lac Tibériade, avec la présence médiatisée du myriophylleà épi, reçoit une cote peu enviable de "C", soit, selon la description du ministère, « passable ». Le prélèvement date du 18 juin dernier. Il est conseillé aux baigneurs de ce lac situé dans le secteur Sainte-Véronique, de bien s’informer sur les méfaits du myriophylle. Dans les Laurentides, outre le lac Tibériade, seuls trois autres plans d’eau ont reçu cette cote.

Deux autres à venir à Nominingue

Il reste tout de même de la bonne eau pour la baignade dans la région. À La Macaza, la plage du camp Quatre Saisons au lac Caché, suite au prélèvement du 7 juillet, obtient la cote A ("excellente"), idem pour la plage du camp Gan Israël au lac Désert à La Minerve suite au prélèvement la même journée.

À Nominingue, sur les quatre plages participantes, deux reçoivent une cote A suite aux prélèvements du 7 juillet, soit celles de la plage junior du camp Nominingue au Petit lac Nominingue et du camping de la Baie du Soleil au Grand lac Nominingue. Les autres plages attendent le passage des biologistes pour les prélèvements, soit la plage municipale du Grand lac Nominingue et celle du Senior du camp Nominingue au Petit lac Nominingue. Elles ont la cote "1".

Et les autres

Encore à Rivière-Rouge, au Petit lac Lanthier dans le Canton Marchand, la plage du camp Sun Youth obtient la cote "3", puisqu’elle n’est pas participante aux prélèvements, ce qui n’est pas nouveau pour cet endroit année après année.

La plage du camp Caritas du lac Labelle à Labelle n’a pas eu de prélèvement depuis le 23 juillet 2018. Enfin, la plage du lac Saguay, dans la municipalité du même nom, attend elle aussi la visite des biologistes.

Les mises à jour de la qualité des eaux se font à 11h quotidiennement sur la page www.environnement.gouv.qc.ca/programmes/env-plage. Sur cette page, le guide d’application téléchargeable s’avère être bourré de renseignements sur la collecte, l’analyse des échantillons, etc. D’ailleurs, selon le document, « le choix des plages et la fréquence d’échantillonnage s’appuient principalement sur les résultats d’analyse de la dernière année durant laquelle cette plage a été échantillonnée. C’est la médiane des résultats d’analyse de la dernière année, qui détermine la catégorie annuelle de la plage ».

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer