L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
22 juillet 2019

5e manche du championnat de la FMSQ

Gros week-end de moto dans le secteur Sainte-Véronique

Peu d’événements sportifs sont ponctuels comme les courses de la Fédération des motocyclistes de sentiers du Québec (FMSQ) à Rivière-Rouge, secteur Sainte-Véronique. Bien que c’est la première cette année les 3 et 4 août, les amateurs d’endurocross seront une fois de plus choyés. Le promoteur Marc Décaire discute avec le journal.

Ronald Mc Gregor , journaliste

Toujours pleins de spectacles lors des championnats de la FMSQ au secteur Sainte-Véronique.
Toujours pleins de spectacles lors des championnats de la FMSQ au secteur Sainte-Véronique.
© Photo L’information du Nord – Ronald Mc Gregor

Ces dates marquent la 5e manche du championnat de la FMSQ. Le promoteur croit bien qu’il a une douzaine de courses en autant d’années au compteur. Il en voit parfois de toutes les couleurs pour les courses qui se tiennent sur la piste située sur la montée Kiamika. Malgré ce qu’en disent plusieurs qui n’aiment pas le bruit lors de l’événement dit Marc Décaire, le petit village de maisons mobiles et tentes qui se stationnent pour l’occasion rapporte à l’économie régionale immédiate. Que l’on pense aux stations-service, aux épiceries, aux restaurants...

Le promoteur ne promet rien de nouveau cette année, après tout, le spectacle est rodé au quart de tour. La 5<@R3>e<@$p> manche du championnat, sur les 8 prévues en 2019, se présente comme une première pour M. Décaire, lui qui d’ordinaire se trouvent aux premiers rangs des compétitions. Ce qui l’inquiétait tout récemment, c’est la tenue la même fin de semaine, du national motocross à quelques 400 km de Sainte-Véronique.

Une manche? Pas grave

Cette course à Deschambault pourrait avoir une incidence sur le nombre de participants? « Pas vraiment. Avant, le national motocross était très couru. Aujourd’hui, les championnats de la FMSQ ont la cote. C’est quand même la première fois que ça m’arrive. Par contre, eux n’ont pas de course le dimanche, seulement le samedi, car c’est télévisé. »

Marc Décaire avance que son lot de coureurs, plus de 600, sera présent le lendemain dimanche, car le samedi chez lui, c’est le quad qui est à l’honneur. « Un coureur peut se rendre ici et peut-être gagner deux courses en une fin de semaine! Tout ça pour dire que ça tombe dans la deuxième semaine de vacances de la construction et c’est déjà plus tranquille pour plusieurs qui voudront terminer leur séjour en venant voir tout un spectacle à la piste. La raison pour laquelle je n’ai pas eu d’autres courses, c’est que j’attendais un autre type de compétition qui n’a pas abouti. J’étais coincé avec les dates et la FMSQ a booké ailleurs. Ajoutez à cela la maudite neige qui ne finissait plus de fondre! »

Populaire l’endurocross?

Toujours populaire l’endurocross? Et à Sainte-Véronique? « Oui et je dirais plus même. Il y a tellement de personnes de tous les âges et de différents calibres. À Sainte-Véronique, on est structuré et mon équipe est sur la coche et ce n’est pas moi qui le dis ».

La 5e manche du championnat FMSQ se tient à la piste de Sainte-Véronique située sur la montée Kiamika dans la matinée jusqu’en après-midi. Pour les non participants le coût d’accès sur le terrain est de 5$ par jour. Visitez la page Facebook du Club motocross de Rivière-Rouge pour d’excellents vidéos filmés par des gens.

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer