L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
31 juillet 2019

En février 2020 à Thunder Bay en Ontario

Les Pierre-à-feu de la Rouge qualifiés pour les Olympiques spéciaux Canada

En mars 2019, Les Pierre-à-feu de la Rouge ont offert une excellente performance aux Jeux provinciaux d’hiver à Salaberry-de-Valleyfield. L’équipe revenait avec la médaille d’or et le titre de la meilleure équipe du Québec dans sa classe. Ce n’était pas sans conséquence, car cela leur a permis de se qualifier pour représenter le Québec aux Jeux d’hiver d’Olympiques spéciaux Canadaà Thunder Bay en Ontario, du 25 au 29 février.

Ronald Mc Gregor , journaliste

Des curleurs et des entraîneuses heureux qui revenaient avec la médaille d’Or aux Jeux provinciaux d’hiver d’Olympiques spéciaux du Québec tenus à Sallberry-de-Valleyfield en mars dernier. Sur la photo Johanne Charette (entraîneuse adjointe), Alain Cyr, Gaétan Giguère, François Bazinet, Benoît Chalifoux et Martine Blouin (entraîneur). Absents sur la photo: André Valiquette et Claude Charette.
Des curleurs et des entraîneuses heureux qui revenaient avec la médaille d’Or aux Jeux provinciaux d’hiver d’Olympiques spéciaux du Québec tenus à Sallberry-de-Valleyfield en mars dernier. Sur la photo Johanne Charette (entraîneuse adjointe), Alain Cyr, Gaétan Giguère, François Bazinet, Benoît Chalifoux et Martine Blouin (entraîneur). Absents sur la photo: André Valiquette et Claude Charette.
© Photo L’information du Nord – Archives

« Pour quelques athlètes, ce sera leur deuxième participation à des Jeux nationaux, signale l’entraîneuse de l’équipe, Martine Blouin. Leur première expérience remonte à 2008 à Québec. Mais Thunder Bay, en 2020, a une signification spéciale. Ce sera à l’extérieur du Québec, nous prendrons l’avion. »

Les Jeux d’hiver d’Olympiques spéciaux Canada s’adressent à une clientèle vivant avec une déficience intellectuelle. Outre le curling, le hockey intérieur, le patinage artistique, le patinage de vitesse, la raquette, le ski alpin et le ski de fond sont au programme. La délégation québécoise se compose de 106 personnes.

Des exigences

Ne vont pas aux jeux qui veulent, des conditions s’imposent. Il faut faire preuve d’autonomie, être apte à voyager en avion, être disponible pour la durée du voyage aux jeux, soit du 23 au 29 février, s’entraîner au moins deux fois par semaine jusqu’au départ le 23 février et enfin, bien s’adapter à la vie de groupe, car il sera tissé serré ce groupe.

Un passage à la Base de plein air Bon Départ à Wentworth-Nord, le camp d’Équipe Québec, est à l’horaire du 27 au 29 septembre. « Il se veut une préparation pour évaluer les athlètes en fonction des conditions à respecter.Nous sommes la seule équipe de curling du Québec et nous avons beaucoup plus d’expérience de curling. Ce sera donc, des mois passablement occupés d’ici les Jeux. Les gars sont prêts à faire les efforts nécessaires pour bien représenter le Québec en février, indique Martine Blouin. Les athlètes devront débourser un certain montant pour les Jeux nationaux et les activités en prévision de ces Jeux. Nous sommes en préparation de financement. »

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer