L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
31 juillet 2019

Une formation de rock psychédélique et de progressif

Venez rencontrer Sylvie à Nominingue

Simon Charette, musicien de La Minerve ayant joué au sein de la formation Aramis, est de retour avec Sylvie, un groupe aux accents de rock progressif ponctué de psychédélique. Une expérience musicale pour changer les habitudes d’écoute. Sylvie sera à la gare et hameau de Nominingue le 10 août. Un trois minutes avec lui.

Ronald Mc Gregor , journaliste

La formation, réduite ici, relaxe à Tadoussac: Vinny Batista (guitare, voix), Simon Charrette de La Minerve (batterie), Francis Lamontagne (guitare, voix) et Sébastien Roman (basse, voix), remplacé depuis par Anis Azzoug (voix, harmonica, percussions, absent de la photo) et Denis Lapierre (basse, absent de la photo).
La formation, réduite ici, relaxe à Tadoussac: Vinny Batista (guitare, voix), Simon Charrette de La Minerve (batterie), Francis Lamontagne (guitare, voix) et Sébastien Roman (basse, voix), remplacé depuis par Anis Azzoug (voix, harmonica, percussions, absent de la photo) et Denis Lapierre (basse, absent de la photo).
© Photo gracieuseté Justin Bolduc-Turpin

Nouvelle formation veut dire quoi au juste pour Simon Charette? L’aventure Aramis et son space rock, c’est terminé? « Je ne suis effectivement plus actif auprès d’Aramis, mais ce n’est pas dû à mon implication dans Sylvie. C’est simplement une question de timing », confie le batteur à L’information du Nord. « Aramis, c’était une énergie davantage atmosphérique. Avec Sylvie, on est traversés par le rock, surtout aux plans psychédélique et progressif et les influences des autres genres musicaux se font sentir à la deuxième couche. On a aussi un côté festif fort affirmé. »

Simon possède une passion dévorante pour la musique. Présenter Sylvie dans la région, en spectacle, est important. En fait à quoi doit-on s’attendre du spectacle? « Ce qu’on veut apporter à toutes nos prestations, c’est de l’énergie festive, du rock et l’envie d’en entendre davantage. Chacun des musiciens de la formation amène sa personnalité de scène et ça génère une belle interaction. En paroles, on navigue de façon bien assumée entre l’humour et la poésie. On propose un éventail d’esthétique aux influences variées et il y en a donc pour tous les goûts », explique l’artiste.

Et plus encore peut-on lire sur sa présentation officielle: « Lorsque secrètement, à l’aube, les chevaux sauvages se disent bonjour dans les bois de la ZEC Kizil Adalar, Sylvie est là, qui écoute. Du sommet du mont d’Iberville jusqu’aux profondeurs des océans, lorsqu’un tardigrade se recroqueville pour mourir le temps d’une sieste, Sylvie est là, qui le borde. Lorsque dans le secret de votre esprit, un électron glisse de l’axone à la dendrite pour laisser passer la rêverie, Sylvie est là qui récolte les notes. Avec son rock sylvicole, bioévolutif, post-bowling et sans agent conservateur, laissez à Sylvie le soin d’accompagner votre émerveillement devant les secrets ineffables du cosmos ».

Sylvie de racine latine

Est-ce que les membres sont tous de la région immédiate? « Moi j’ai grandi à La Minerve. Francis Lamontagne à la guitare et voix a passé une bonne partie de ses étés au camping de La Minerve aussi. Deux autres membres ont grandi dans les basses Laurentides et notre chanteur à Kherrata, en Algérie, puis à Montréal. »

Enfin, pourquoi le nom de Sylvie, qui a plus un air de chanteuse pop des années 60 et 70? « C’est un hommage à un très beau prénom qui signifie littéralement "forêt" (de sa racine latine "sylvia"), dont la génération de nos grands-parents a obtenu le quasi-monopole en l’utilisant à outrance ! 

Sylvie sera en spectacle à Nominingue le 10 août à 19h dans le cadre des Samedis du hameau situé à la gare du village, 2150, chemin Tour-du-Lac. Entre-temps, écoutez Sylvie sur Soundcloud: soundcloud.com/user-535829545

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer