L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
12 août 2019

Bilan routier des vacances de la construction

Six collisions mortelles en 2019, aucune en 2018

L’heure est au bilan routier et récréotouristique pour la Sûreté du Québec alors qu’elle rend publics les chiffres des opérations policières relevés durant les vacances de la construction, du 19 juillet au 4 août. Ce bilan routier des régions de l’Outaouais et des Laurentidesest peu brillant.

Ronald Mc Gregor , journaliste

Les vacances de la construction 2019 ne passeront pas à l’histoire pour une diminution de constats émis, au contraire.
Les vacances de la construction 2019 ne passeront pas à l’histoire pour une diminution de constats émis, au contraire.
© Photo L’information du Nord – Ronald Mc Gregor

Sur le territoire de l’Outaouais et des Laurentides, les policiers ont émis 2924 constats en 2019, contre 2063 l’année dernière. Il y a eu 116 contrôles routiers et 41 personnes ont été arrêtées pour des capacités de conduire affectées par l’alcool ou la drogue en 2019, comparativement à 28 conducteurs en 2018. Les policiers étaient sur les routes et sur les plans d’eaux.

Au Québec

À la grandeur du Québec, les constats d’infractions au Code de la sécurité routière s’élèvent à 20 844, dont plus de 13 000 sont liés à la vitesse. Durant cette période, le corps policier a mis en place 1043 contrôles routiers afin de vérifier la capacité de conduite affaiblie par l’alcool, la drogue ou encore une combinaison des deux. Résultat, sur les 446 usagers de la route qui ont été soumis à l’appareil de détection approuvé ou aux épreuves de coordination des mouvements, la SQ révèle que 302 personnes ont été arrêtées à la suite de constats de capacité de conduite affaiblie.

« Cependant, on constate une amélioration de 12% en ce qui concerne le nombre de collisions avec dommages corporels, alors que 577 collisions sont survenues cette année comparativement à 656 à pareille date, l’an dernier. Malheureusement, 15 collisions mortelles sont survenues sur le territoire desservi par la Sûreté du Québec au cours de cette période », détaille le Service des communications de la Sûreté du Québec. Ce sont 3 décès de moins qu’en 2018.

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer