L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
10 septembre 2019

Festival multiculturel lac Tibériade

L’achalandage n’a pas raison des spectacles de qualité

Le Festival multiculturel lac Tibériade a eu lieu le 24 août dans le secteur Sainte-Véronique de Rivière-Rouge. Les organisateurs, de l’organisme Rendez-vous lac Tibériade, sont conscient du manque de spectateurs, mais son président Daniel Bernard se dit confiant du retour d’une deuxième édition.

Ronald Mc Gregor , journaliste

Bénévoles et gens du comité organisateur du premier Festival multiculturel lac Tibériade. On parle déjà d’une deuxième édition.
Bénévoles et gens du comité organisateur du premier Festival multiculturel lac Tibériade. On parle déjà d’une deuxième édition.
© Photo gracieuseté

Il souhaitait 3000 personnes pour ce grand huit heures de spectacle sur la plage Michel-Jr.-Lévesque, il en est venu 1000. Ce n’est pas que les artistes de qualité manquaient: Caveman Techno, B.B. Boum, Funk Yo' Self, Paul Hinger et Jeff Kavenda entre autres se sont donnés sur la scène.

Tout le travail pour monter cette première édition a eu un prix pour le comité d’administration de Rendez-vous lac Tibériade. « Nous sommes encore brûlés par tout ce qu’il y avait à faire. Mais pour un événement d’une telle dimension, ç’a été plus qu’extraordinaire », confie Daniel Bernard.

Il ne se cache pas pour dire qu’il y a eu des erreurs techniques, par contre il affirme que l’on apprend. La vente du festival semble être au sommet de la liste. « L’achalandage, c’est ce qui fut malheureux. Cet été la région a été bénie de festivals », ajoute le président, faisant allusion au choix qui s’offrait à la population et aux vacanciers.

« Tout ça m’occasionne un coût financier qui me fait mal et ça me peine de voir que je n’ai pas eu l’assistance désirée pour des spectacles de qualité, de mise en scène et de son offerts », confie-t-il.

Commanditaire important

Au départ, le festival ne reposait sur aucune commandite, sauf l’aide de la Ville de Rivière-Rouge et du Manoir sur le lac. « Ce dernier nous a commandité plus de 2000$ de chambres pour les artistes invités. Nous n’avons pas reçu toute l’aide des commanditaires que l’on désirait. C’est quand même notre première édition », indique M. Bernard.

La question tombe à point: est-ce que le comité organisateur envisage une deuxième édition? « Absolument! », lance Daniel Bernard sur un ton franc, sans trop s’avancer. Chose qu’il espère: que les bénévoles soient au rendez-vous.

Éloges

En résumé, la plupart des artisans et vendeurs sous les chapiteaux (il y en avait 22), étaient au rendez-vous comme les artistes sur la scène. Le comité organisateur pourrait garder une plus large place pour des artistes de la grande région l’an prochain. 

« Et l’on va assurément améliorer des choses sur la scène pour le changement de certains spectacles », conclut M. Bernard.

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer