L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
17 septembre 2019

Par manque de personnel durant les vacances

L’unité des soins intensifs de Rivière-Rouge fermée à quelques reprises

Quatre fins de semaine ont été le théâtre de fermetures temporaires de l’unité des soins intensifs au point de services de Rivière-Rouge. La cause? Les vacances estivales de personnels.

Ronald Mc Gregor , journaliste

Il est possible que d’autres fermetures temporaires de services aux soins intensifs surviennent à Rivière-Rouge.
Il est possible que d’autres fermetures temporaires de services aux soins intensifs surviennent à Rivière-Rouge.
© (Photo L’information du Nord – Ronald Mc Gregor)

L’unité des soins intensifs, que l’on trouve à l’unité de médecine, a été temporairement fermée les fins de semaine du 17-18 août, 24-25 août, 31 août-1er septembre et 6-7 septembre.

Selon le service des communications et des relations publiques du Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides, durant ces périodes, un seul patient a été transféré vers le centre de Mont-Laurier.

Quelle en est la cause? « Cette organisation temporaire était due au manque de personnel lié, entre autres, aux vacances estivales. Pour la prochaine fin de semaine, nous pensons être en mesure de maintenir les services ouverts », a indiqué le CISSS.

Défis de main d’oeuvre

Est-ce aussi par manque de personnel qualifié pour les soins intensifs? « En ce qui concerne les médecins pratiquant aux soins intensifs de Rivière-Rouge, ceux-ci disposent de la formation adéquate pour œuvrer aux soins intensifs. Or, le problème se situe plutôt sur le plan du manque d’infirmières. Il faut savoir que le recrutement de personnel pour ce service est difficile puisqu’une formation particulière est requise pour œuvrer aux soins intensifs. Malgré tout, nous déployons plusieurs efforts de recrutement », assure le CISSS.

Quel avenir?

Certains voient en ces fermetures temporaires le début de la fermeture de cette unité qui serait délaissée pour Mont-Laurier. À la direction du CISSS des Laurentides, pas de cachette pour faire valoir son point de vue à ce sujet. Cela ne veut pas dire qu’elle envisage une fermeture définitive.

« Nous faisons tout en notre possible pour maintenir les services de soins intensifs à Rivière-Rouge, mais devons composer avec les contraintes associées à ce milieu », indique-t-on.

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer