L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
23 septembre 2019

Grand déploiement le 2 octobre

La consultation citoyenne de Rivière-Rouge s’amorce

Le maire de Rivière-Rouge Denis Charette et son équipe se sont engagés lors de l’élection 2017 à consulter les citoyens sur divers sujets touchant leur Ville. Le moment est arrivé.

Ronald Mc Gregor , journaliste

La consultation citoyenne se mettra en branle le 2 octobre à Rivière-Rouge.
La consultation citoyenne se mettra en branle le 2 octobre à Rivière-Rouge.
© Photo L’information du Nord – Archives

« On veut consulter les gens, question de savoir ce qu’ils veulent comme services, résume d’entrée de jeu l’élu. Qu’est-ce que l’on peut améliorer, mais surtout au niveau des communications. Les gens nous disent par ailleurs que notre site Web n’est pas à jour. Alors comment rejoindre les gens, transmettre l’information dès que l’on en a. » C’est une grande part de la mission de cette consultation citoyenne.

« Essentiellement, ça tient comme ça: par quel mode de communication les citoyens veulent-ils être rejoints, quels types d’informations ils veulent recevoir, où sont leurs intérêts par rapport à la Ville, etc. On parle d’économie, d’activités, d’événements et c’est sur ça que l’on veut tabler. On n’est pas là pour savoir comment sont les services de la Ville », précise M. Charette.

Le maire rappelle ce qu’il a martelé durant sa campagne électorale de 2017, c’est-à-dire que la Municipalité ne se limite pas à six conseillers et un maire. « Une municipalité, c’est l’ensemble des citoyens qui y participe. Quand on leur avance des idées, on veut leur réaction par rapport à ce que l’on veut amener comme projet. C’est ce réseau que l’on veut développer dans la participation citoyenne », explique-t-il.

Groupe privilégié

La rédaction du sondage se terminait lors de la rencontre avec le maire le 19 septembre. Lancée le 23 septembre en premier lieu à l’ensemble des gens qui avaient volontairement donné leur nom pour participer à cette consultation, la grande population pourra faire de même le 2 octobre via le site Web de la Ville et son Facebook. Des copies papier seront disponibles à l’hôtel de ville.

La Ville veut ce sondage convivial et en toute transparence afin de récolter le plus d’informations possible. « Notre groupe privilégié, celui des gens qui nous ont démontré leur intérêt dans un premier temps, est celui dont on désire la rétroaction, car on sait qu’il y a un engagement et leurs résultats. Ils seront considérés comme des gens qui ont un intérêt marqué dans notre démarche », précise le maire.

La direction s’attend à des réponses constructives et se dit prête à recevoir celles qui le sont moins. « On est prêt à y faire face », conclut le maire Denis Charette.

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer