L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
29 janvier 2020

Faire semblant!

Réal Béland de passage à la Maison des jeunes de Labelle

Alors qu’il poursuit sa tournée partout dans la province pour ses 30 ans de carrière, Réal Béland sera de passage à la Maison des jeunes de Labelle, le vendredi 17 avril à 20h pour présenter son 4e one-man-showFaire semblant!. Les profits de la soirée permettront aux jeunes de vivre un voyage de coopération en Belgique. L’humoriste confie ses états d’âme au crépuscule de sa quarantaine.

Sandra Mathieu

Pour consulter le calendrier de sa tournée Faire semblant, 30 ans, 30 villes, 30 piastres: realbeland.com/
Pour consulter le calendrier de sa tournée Faire semblant, 30 ans, 30 villes, 30 piastres: realbeland.com/
© Photo gracieuseté

« Ce 4e spectacle solo c’est l’apogée de ma carrière. Il est personnel de A à Z et encore plus humain. Chaque soir, je me sens en pleine possession de mes moyens, je n’ai aucun irritant. Je suis sur scène une heure et demie sans entracte et j’ai l’impression que ça dure 15 minutes! »

Réal Béland nous parle avec l’humour absurde qu’on lui connait de son écœurantite aigüe de ceux qui font semblant, de l’évolution des réseaux sociaux et de la publicité omniprésente: « Je n’en peux plus des gens « phonies » et je veux m’entourer le plus possible de gens vrais. Au début, je voulais écrire un numéro sur le sujet et finalement j’en ai fait tout un show! »

Il traite également du phénomène incontournable du vieillissement.

« Vieillir ne me fait pas peur, lance l’artiste de 48 ans, papa de quatre. C’est certain que j’y pense comme tout le monde et je ne veux simplement pas devenir un jour trop vieux et en perdre des bouts. Mon père avait 51 ans quand je suis né, j’ai donc toujours été entouré de personnes âgées et j’ai un attachement particulier envers elles, c’est pourquoi j’aime autant interpréter mon personnage de Monsieur Latreille qui est évidemment de retour! »

Même si plusieurs spectateurs rient jaune et que certains numéros font réfléchir, il avoue que son moteur reste de faire rire avant tout. Celui qui baigne dans l’humour depuis sa tendre enfance concède ne pas être un grand consommateur d’humour, mais il sait apprécier le travail des humoristes avec qui il a la chance de travailler.

« Je reste fasciné par la créativité au niveau de la mise en scène, le talent d’improvisateur, le naturel et l’authenticité de certains de mes collègues. »

Processus d’écriture

Bien qu’il soit complètement investi dans sa tournée, déjà quelques numéros s’alignent pour son prochain spectacle. 

« Je suis constamment en train d’écrire sur ce qui me frappe ou attire mon attention au quotidien. Si chaque jour, j’écris au moins un bon gag, je suis heureux. Dès cette tournée terminée, je me plongerai dans le rodage du prochain. »

@R:Quand on lui demande quel est son numéro préféré du spectacle, Réal Béland ne réfléchit pas longtemps avant de dévoiler qu’il invite sur scène son collègue et ami Stéphane Lefebvre pour un intense 6 minutes qu’il qualifie de mélange entre de la poésie d’ombre chinoise avec certaines influences de Poppetry of the Penis. Ça promet! Également à surveiller, en bonus, le retour du fameux numéro du pouf après 17 ans. Une partie très physique sans aucun mot prononcé… rires assurés! De plus, on pourra découvrir sa fille aînée Charlotte qui présente trois chansons en première partie.

__________________________

Maison des jeunes de Labelle

Spectacle au profit du voyage de coopération en Belgique

Vendredi 17 avril 20 h

Coût du billet : 32 $mdjlabelle.com ou sur Facebook: Maison des jeunes de Labelle

Partager:

Sandra Mathieu

  • Courriel

À ne pas manquer