L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
5 février 2020

Robert O’Reilly, un homme de cœur

Décès tragique d’un motoneigiste de Nominingue

Robert O’Reilly, 57 ans, est décédé le samedi 1er février des suites d’un accident de motoneige dans la Zec Collin au Lac-Matawin dans Lanaudière. Ce dernier a été éjecté de son engin. La Sûreté du Québec a été informée du décès vers 18h30 soit six heures après l’accident.

Isabelle Houle , journaliste

Robert O’Reilly a perdu la vie dans un accident de motoneige.
Robert O’Reilly a perdu la vie dans un accident de motoneige.
© (Photo gracieuseté)

Le motoneigiste aurait percuté une roche ou une souche. On ignore toujours les détails de la tragédie. Ce triste événement s’inscrit au registre des nombreux accidents de motoneiges de cet hiver. « Nos sentiers sont entretenus et nous avons la technologie pour suivre les étapes de surfaçage. Par contre, on n’a pas toujours d’explication pour ces malheureux incidents », affirme Marilou Perreault, directrice des opérations à la Fédération des Clubs de Motoneigistes du Québec.

Cette histoire dramatique a secoué la région, les collègues de M. O’Reilly, qui travaillait chez Pétrole et Propane Bélanger, mais surtout sa famille. « J'aime beaucoup cette pensée qui dit: « oui il y a une journée ou nous mourrons, mais toutes les autres nous vivons ». Tu es parti en faisant ce que tu aimais c'est ce qui m’apporte un peu de réconfort. Le dernier regard je garde en mémoire sur ta motoneige le bras dans les airs pour me dire un dernier au revoir tout heureux. Je t'aime mon amour et je t'aimerai toujours. […] Je suis chanceuse d'avoir partagé beaucoup de temps avec cet être exceptionnel et maintenant je peux compter sur une belle famille et beaucoup d'amis pour passer à travers cette dure épreuve », a écrit sa conjointe Nadine Ménard sur sa page Facebook.

Carte au service des motoneigistes

La Fédération des Clubs de Motoneigistes du Québec publie sur son site internet fcmq.qc.ca une carte interactive avec les conditions des sentiers, régulièrement mise à jour. 480 surfaceurs sillonnent 33 000 km pour maintenir de bonnes conditions de randonnée. Une chaîne YouTube de la Fédération est également à la disposition des intéressés pour obtenir des conseils et informations sur les balades en motoneige seul, en groupe ou en famille via plusieurs capsules vidéo.

Partager:

Isabelle Houle , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer