L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
11 mars 2020

GMML prod

De la musique métal underground québécoise à Mont-Laurier

Texte de Hélène Desgranges (hdesgranges@inmedias.ca) // Grâce à un couple qui a eu le coup de foudre pour la musique métal il y a un an, les Hautes-Laurentides deviennent un arrêt pour les groupes qui se produisent à Montréal et en Abitibi-Témiscamingue. La suite fera plaisir aux amateurs du style, car d’autres événements sont prévus à Mont-Laurier.

La majorité des musiciens de métal ne gagnent pas leur vie avec leur musique, ils doivent cumuler travail et passion. Ils sont jeunes ou dans la quarantaine, sont chercheurs universitaires, papas ou étudiants et pleins d’énergie.
La majorité des musiciens de métal ne gagnent pas leur vie avec leur musique, ils doivent cumuler travail et passion. Ils sont jeunes ou dans la quarantaine, sont chercheurs universitaires, papas ou étudiants et pleins d’énergie.
© Photo gracieuseté – France Hatin

Andrée Chamaillard et Benjamin Poindrant ne connaissaient rien au métal il y a un an. C’est lors d’une promenade vers Montréal, sans but précis, que des amis à eux les ont invités à un « show de métal ». Ils y sont allés par curiosité et sont tombés amoureux de ce style.

Par la suite, ils se sont mis à assister à plusieurs concerts du genre et ont créé des liens avec les musiciens. Constatant que Montréal, Val-d’Or et Rouyn-Noranda recevaient ces groupes mais qu’un manque existait entre les deux, ils ont créé le Groupe de Métalleux Mont-Laurier (GMML). 

Au départ, le couple désirait seulement créer des liens avec d’autres amateurs de métal. La page Facebook fut donc un moyen choisi pour y parvenir. C’est via ce médium que le band lauriermontois Torn to Pieces qui fait dans le hard rock, est entré en contact avec le couple et qu’ils ont créé un partenariat afin de mettre en place un premier événement métal dans la région.

Un logo métal et bois

Afin de représenter la région et le métal, le Groupe de Métalleux Mont-Laurier a choisi d’inclure dans son logo, non seulement un crâne de mort, mais aussi et surtout, le panache d’un orignal représentant le blason de Mont-Laurier et un sapin pour imager la région nordique où le nouveau groupe d’amateurs de métal de la région déploie ses airs.

Leur objectif : aider les groupes de métalleux à sortir de la région et à ceux de l’extérieur de se faire connaître d’un nouveau public. Le groupe s’incorporera bientôt comme organisme à but non lucratif.  

Aimer le hard à 40 ans

Andrée Chamaillard est une maman de 40 ans. Dans sa vie de tous les jours, elle travaille avec des aînés en CHSLD au Foyer Ste-Anne. Son conjoint Benjamin, pour sa part, travaille comme rôtisseur au restaurant St-Hubert. Ce couple, qui aurait très bien pu passer à côté d’une passion du métal, agit sous le nom de « GMML prod » pour organiser ses événements.

Ce qu’ils aiment de ce type de rencontres musicales qui agitent les tympans et font monter l’adrénaline, c’est aussi le fait que ces soirées à bas prix, souvent en bas de 20$, sont accessibles et permettent de découvrir des musiciens dans des ambiances différentes.

Leur dernier événement tenu au Pub William en novembre a affiché complet en moins de 20 minutes. La salle étant petite, elle fut à pleine capacité après 80 entrées. C’était un risque pour les nouveaux organisateurs, car ils n’avaient pas pensé offrir des entrées en prévente et ne pouvaient donc pas prévoir l’engouement que susciterait ou non le spectacle.

Cependant, les musiciens de ce type de musique désirent surtout s’épanouir sur scène et sont donc très abordables. Quatre nouveaux événements sont en cours d’organisation, dont un show de black métal qui se tiendra aussi au Pub William le 28 mars et qui mettra en vedette trois groupes de métalleux dont Brume d’Automne, un groupe mythique au Québec.

Partager:

À ne pas manquer