L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
17 mars 2020

Changement de nom et de lieu du bureau administratif

Le Festival International Hautes-Laurentides se repositionne

Carrefour Bois-Chantants, l’organisme derrière le festival de musique classique qui se promène depuis une vingtaine d’années dans la grande région, change une fois de plus le nom même de l’événement et le lieu de son bureau administratif.

Ronald Mc Gregor , journaliste

Nul ne peut démentir l’impact qu’Alexandre Da Costa et Martine Cardinal ont sur l’actuel festival classique qui porte dorénavant le nom de Festival Stradivaria.
Nul ne peut démentir l’impact qu’Alexandre Da Costa et Martine Cardinal ont sur l’actuel festival classique qui porte dorénavant le nom de Festival Stradivaria.
© Photo L'info du Nord - Archives

Autrefois situé dans l’hôtel de ville de La Macaza, le bureau de l’administration a récemment déménagé à Terrebonne. De plus, il change maintenant de nom. Connu pendant plus d’une décade sous le nom de Festival classique des Hautes-Laurentides, l’événement culturel annuel s’est rebaptisé Festival International Hautes-Laurentides en 2017. Aujourd’hui il change de nom une fois de plus pour Festival Stradivaria.

De plus en plus sollicités

Il y a un vent de jeunesse et de prestige, dit-on, depuis l’arrivée d’Alexandre Da Costa à la direction artistique et Martine Cardinal à la direction générale que ce soit sur l’image, la programmation ou le message du festival. 

« La popularité d’Alexandre Da Costa et de son Stradivarius est internationale et le festival en bénéficie grandement. Nous sommes de plus en plus sollicités pour offrir des concerts à l’extérieur des Laurentides et ces offres viennent de municipalités, commanditaires et mécènes qui souhaitent s’associer au festival », indique Mme Cardinal au sujet de la décision de changer le nom de l’événement culturel.

Un festival encore plus nomade

Au fil de ses 21 années de diffusion des grands airs de musiques classiques, comme aussi des adaptations d’airs populaires sous facture classique ou encore des spectacles de musiques pop, le festival a élargi sa plage géographique. Les demandes affluent de nombre de municipalités hors des Hautes-Laurentides. « Le festival est né dans les Hautes-Laurentides et notre priorité demeurera toujours d’offrir des concerts de qualité à sa population. Nous nous devons par contre de rester ouverts aux nouveautés et d’examiner toutes les opportunités qui s’offrent à nous. Ce sont ces nouveaux mécènes qui nous ont permis d’offrir la gratuité de la majorité des concerts de l’édition 2019. »

« La structure de notre organisation le permet, car nous avons l’habitude des déplacements. En dépassant les frontières des Laurentides, le nom de notre festival perd de son sens. Les municipalités sont fières d’être associées au festival, car c’est leur nom qui est mis en valeur et non leur région », explique Mme Cardinal. « Le moment est venu d’exploiter pleinement cette formule nomade et de lui donner un nom plus universel, un nom né de l’association du mot Stradivarius et varia qui signifie: recueil d’œuvres variées. » 

La programmation du prochain festival sera connue plus tard ce printemps

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer