L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
27 juillet 2016

Il s’investit sept jours par semaine et jusqu’à quatre fois par jour

Denis Bazinet est le roi du jardin communautaire

Les usagers du jardin communautaire de Rivière-Rouge peuvent se vanter d’avoir leur roi: Denis Bazinet. L’investissement communautaire à son meilleur.
Denis Bazinet, surnommé le roi du jardin communautaire de Rivière-Rouge, entouré des responsables du lieu?: Paulette Valiquette et Louise Guérin.
Denis Bazinet, surnommé le roi du jardin communautaire de Rivière-Rouge, entouré des responsables du lieu?: Paulette Valiquette et Louise Guérin.
© TC MEDIA: RONALD MC GREGOR
Les usagers du jardin communautaire de Rivière-Rouge peuvent se vanter d’avoir leur roi: Denis Bazinet. L’investissement communautaire à son meilleur.

Habitant Rivière-Rouge depuis bientôt deux ans en octobre, Denis Bazinet, homme des forêts, adore son coin de jardin. Humble, un brin gêné, c’est aux responsables du jardin communautaire, Paulette Valiquette et Louise Guérin, que revient la présentation du jardinier.

«?Tout le monde va vers lui parce qu’il est ici très souvent, toute la semaine?», avance Mme Guérin. «?Il prodigue de l’aide et des renseignements aux jardinières et jardiniers.?»

Grosso modo, c’est pourquoi on lui confère le titre de roi du jardin, mais il y a plus. Il incarne selon elles toutes les valeurs communautaires espérées lors de l’élaboration du projet de jardin.

«?Entre autres, une valeur de partage de connaissance, de conseils et de son temps?» d’ajouter Mme Guérin.

Un fait qui confirme les propos?: il y a des semaines, une dame qui possède un espace près de M. Bazinet, a eu un malencontreux accident et ne pouvait plus venir à son jardinet. Le roi a décidé de prendre soin de la terre et, maintenant, la dame peut déjà récolter des légumes du sol.

«?C’est une référence, M. Bazinet. De plus, il y a comme une saine compétition qui s’installe?: "Eille, notre jardin doit être aussi beau que le sien?!"?» affirme Mme Guérin.

Une vie pas comme les autres

À M. Bazinet, il faut demander si tout ça est bien vrai. Sa réponse est affirmative.

«?J’habite pas loin et j’aime bien ça le jardinage. À la retraite, il faut que tu fasses quelque chose?!?» Il faut croire qu’il a plus de 65 ans? «?Mettez-en.?»

Denis Bazinet, amant de la forêt qui l’a fait vivre pendant une vie, aime bien le dire. Ce qui est remarquable chez lui, c’est qu’avec sa femme, en 46 ans, il a accueilli 171 enfants en famille d’accueil. Il en a adopté quatre, dont Jean-François, qui prend grand soin de son jardinet. «?Le jardinage, ça a toujours été une maladie pour moi. J’ai perdu ma mère à huit ans et je suis devenu le responsable du jardin familial à Lac-des-Îles.?».

Malgré l’amour de la nature, il confie que le soleil et lui ne font pas bon ménage. «?J’ai de la misère avec. Quand je ne file pas, je vais m’asseoir dans le cabanon. Puis, je recommence.?»

Le jardin communautaire, réalisé en grande part par le comité des citoyens de Rivière-Rouge, dont Mmes Valiquette et Guérin sont à son conseil, n’aurait jamais vu le jour sans la collaboration étroite de la Ville et de commerces, comme Familiprix, qui s’investit pour une deuxième année.

Tous les outils dans le cabanon (qui se servait au nettoyage des embarcations dans le secteur Sainte-Véronique) sont des dons de la population. On y trouve 16 jardinets dans le jardin communautaire situé dans le parc derrière l’hôtel de ville sur la montée Marois.

Partager:

À ne pas manquer