L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
9 juillet 2016

Paroisse Notre-Dame-de-la-Rouge à Rivière-Rouge

Une équipe de bénévoles rafraichit le presbytère

Près d’une vingtaine de bénévoles ont relevé leurs manches et se sont mis au travail pour rénover le presbytère de l’église de L’Annonciation. Il en avait besoin. Surtout qu’on le voulait tout beau pour l’arrivée de son premier locataire.
Le groupe de bénévoles, il en manque une petite poignée, qui a redonné un coup d’éclat au presbytère de l’église de Rivière-Rouge. Le président de la fabrique Notre-Dame-de-la-Rouge, Claude De Grandpré est à gauche, deuxième rangée. On trouve dans ce groupe, les pasteurs Zéphyrin Ndabahawwenayesu, à gauche, et Jorge-Luis Rios-Duran, au centre.
Le groupe de bénévoles, il en manque une petite poignée, qui a redonné un coup d’éclat au presbytère de l’église de Rivière-Rouge. Le président de la fabrique Notre-Dame-de-la-Rouge, Claude De Grandpré est à gauche, deuxième rangée. On trouve dans ce groupe, les pasteurs Zéphyrin Ndabahawwenayesu, à gauche, et Jorge-Luis Rios-Duran, au centre.
© TC MEDIA : RONALD MC GREGOR
Près d’une vingtaine de bénévoles ont relevé leurs manches et se sont mis au travail pour rénover le presbytère de l’église de L’Annonciation. Il en avait besoin. Surtout qu’on le voulait tout beau pour l’arrivée de son premier locataire.

Claude De Grandpré, président de la fabrique Notre-Dame-de-la-Rouge, tenait à souligner ces femmes et ces hommes lors d’une petite réception en l’église.

«?Il en avait grandement besoin?», lance le président. Effectivement, les tapis étaient un spectacle désolant pour une telle institution, mais l’équipe a rafraîchi le plancher en apposant du beau bois flottant et des plinthes dans les couloirs et les pièces qui composent ce labyrinthe de presbytères. «?Dans une autre étape, on pourra y poser de la céramique où il faut?».

Le conseil de la fabrique avait budgétisé la somme de 7 000$ pour ces travaux qui, outre les planchers et les plinthes, demandait aussi de la peinture pour rendre les murs des pièces plus pimpants.

Le coût des matériaux pour la corvée s’est élevé à près de 8 000$, affirme M. De Grandpré. Les heures de bénévolats ne sont pas vraiment comptabilisées, mais le président a souligné qu’à 25$ l’heure pour les 297 heures de travail, on atteint les 7 425$. «?Avec toutes les heures de bénévolat, ça nous a permis de faire des travaux d’envergure.?»

Un nouveau locataire

«?Ce qui a déclenché ces rénovations, explique M. De Grandpré, c’est l’arrivée de notre nouveau curé, qui sera avec nous le 25 juillet. Il a exprimé le désir d’habiter le presbytère. Ce qui est une bonne idée, car cela va nous procurer un revenu et c’est un engagement d’un an.?»

L’abbé Steven St-Amour est nommé prêtre modérateur de la paroisse Notre-Dame-de-la-Rouge formée des communautés chrétiennes?: L’Annonciation (Rivière-Rouge), L’Ascension (L’Ascension), La Nativité-de-Marie (Labelle), Notre-Dame-du Divin-Pasteur (La Macaza,) Saint-Hugues (Lac-Saguay), Saint-Ignace-de-Loyola (Nominingue) et Sainte-Marie (La Minerve). Sa nomination entre en vigueur le 30 juillet.

«?Tout ça démontre que l’esprit que l’on avait autrefois, où les gens avaient des corvées pour aider leur église, est toujours vivant. C’est quand même des travaux que des hommes de métier font habituellement?» chante Claude De Grandpré.

Prochaine étape: réfection du toit

Maintenant que l’étape du la rénovation du presbytère est complétée, la communauté de L’Annonciation compte mettre toutes ses énergies à donner un nouveau souffle à la campagne de financement «Un toit pour ma foi», avec comme objectif de refaire la toiture de l’église qui est arrivée à la fin de sa vie. 

Partager:

À ne pas manquer