L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
3 mai 2016

Formation musicale des Laurentides

Aramis souhaite un classement de choix au concours Emergenza

Une formation musicale de la région des Laurentides foulera la scène du Métropolis de Montréal le 14 mai dans le cadre du célèbre concours Emergenza. Elle espère poursuivre sa route vers l’Allemagne, où la compétition sera serrée, mais enrichissante. Ce groupe est basé dans les Laurentides et son batteur est dans la Rouge.
Une formation musicale de la région des Laurentides foulera la scène du Métropolis de Montréal le 14 mai dans le cadre du célèbre concours Emergenza. Elle espère poursuivre sa route vers l’Allemagne, où la compétition sera serrée, mais enrichissante. Ce groupe est basé dans les Laurentides et son batteur est dans la Rouge.

Le batteur de la formation, Simon Charette, fils du directeur général adjoint de Nominingue, est originaire de La Minerve. Avec d’autres amis musiciens, rencontrés au CÉGEP et issus de différentes expériences musicales, il forme Aramis à l’hiver 2014.

Depuis, un démo, une carte de visite, a été ajouté sur le site Bandcamp, mais déjà, Simon s’empresse de dire que la formation a bien évolué.

Les influences du groupe sont diverses, bien que les noms comme Pink Floyd et Radiohead ressortent. Ceux de Fred Fortin et Karkwa sont aussi prononcés.

«?Notre son se situe dans le space-rock avec des teintes de folk, majoritairement chantées en français?» explique Simon pendant une pause à son travail.

Les six musiciens, dont deux de Val-David, deux de Sainte-Agathe et un de Mont-Tremblant, complète avec Simon une entité qui compose ensemble.

«?Il n’y a personne à la tête du groupe et qui dessine les directions - tout se fait conjointement - nos influences sont complémentaires.?»

On premier album en chantier

L’univers de l'alternatif musical revient souvent lors de la conversation. Lire «alternatif?» comme la musique qui ne tourne pas à la radio commerciale, soit 1% contre 99% de la production musicale au Québec. Là où le vrai portrait de la culture de notre musique se dessine.

Notre son se situe dans le space-rock avec des teintes de folk, majoritairement chantées en français
Simon Charrette, batteur

Le son du groupe est en constante évolution, et l’heure est arrivée pour Aramis de foncer et de pondre son premier opus.

«On rencontre actuellement des réalisateurs et des ingénieurs de sons pour l’enregistrement d’un mini-album de qualité, plus professionnel.»

Le groupe est composé de Lucas Moreau St-Germain à la basse, Jeremy Richer Légaré à la guitare, Michaël Gagné aux claviers, Urhirel Nadeau-Cyr à la voix et le synthétiseur, Louis-Jean Rivest au saxophone et Simon Charrette à la batterie.

La volonté de réussir est palpable dans la voix de Simon. Et c’est bien.

Partager:

À ne pas manquer