L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
16 août 2016

Bibliothèque de La Macaza: souterraine d’un côté, aérienne de l’autre

Par Denyse Perreault. En accueillant le projet Monarque sans frontière, pour une deuxième année, la bibliothèque de La Macaza joue la carte de la légèreté. Elle mise du même souffle sur la gravité, en déployant une exposition mettant de splendides minéraux en vedette.

Ronald Mc Gregor , journaliste

La beauté des monarques n’a d’égale que les particularités de leur migration, la plus longue de tous les insectes.
La beauté des monarques n’a d’égale que les particularités de leur migration, la plus longue de tous les insectes.
© Photo gracieuseté
Par Denyse Perreault. En accueillant le projet Monarque sans frontière, pour une deuxième année, la bibliothèque de La Macaza joue la carte de la légèreté. Elle mise du même souffle sur la gravité, en déployant une exposition mettant de splendides minéraux en vedette.

L’exposition itinérante Minéraux en mallette! du Musée canadien de la nature, sera en montre du 20 août au 18 septembre à la bibliothèque de La Macaza. Les spécimens minéralogiques provenant de la collection du musée sont présentés sur une table de deux mètres de long. Activités pratiques, écrans graphiques, fiches d’activités, jeux, constituent autant d’outils qui permettent aux visiteurs de découvrir la diversité, la forme, les propriétés et les usages des minéraux dans la vie de tous les jours. Livres et vidéos sont bien sûr au rendez-vous.

Cette exposition qui regorge de surprises, permet entre autres de comparer la dureté des minéraux et de les différencier grâce à la couleur de leurs rayures. On peut aussi en apprendre davantage sur sa pierre de naissance et construire des formes cristallines.

Les périples de ces trésors souterrains ont été rendus possibles grâce à une commandite de 50 000$ de Minalliance.

Légers comme l’air

Céline Beauregard, mairesse de la municipalité, précise que la trousse d’élevage des papillons de Monarque sans frontière arrivera quant à elle autour du 8 septembre. Elle comprend quatre chenilles et deux chrysalides vivantes ainsi qu’un plant d’asclépiade en pot qui permet de nourrir les chenilles.

« C’est très intéressant d’observer la métamorphose des chenilles et des chrysalides, qui prend 21 jours, commente Mme Beauregard. Les adultes sont aussi curieux que les enfants; plusieurs viennent régulièrement surveiller l’évolution des papillons. Quand vient le temps de les lâcher, le spectacle est superbe. Mais ça nous fait un peu mal au cœur de les voir partir après les avoir élevés! »

Les étiquettes autocollantes Monarch Watch apposées sur les papillons avant de les relâcher permettent de suivre leurs déplacements, au fil de leur  migration annuelle vers le Mexique. Nés l’automne, les monarques filent d’une traite vers le Sud, tandis qu’au printemps, leur périple s’effectue plutôt à l’échelle de plusieurs générations. Un comportement pour le moins inédit!

Le programme de recherche Monarque sans frontière (chapeauté par l’Université du Kansas), contribue à favoriser leur sauvegarde; il permet aussi aux scientifiques de recueillir des données importantes sur leur migration et leur population au site d’hivernage mexicain.

Céline Beauregard conclut en rappelant que la directrice de la bibliothèque, Angélique Sauriol-Durand, propose chaque année des projets vraiment stimulants. « Je tiens à l’en remercier! »

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer