L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
17 septembre 2016

Un Minervois en ces rangs

Fractal Cypher entre dans les grandes ligues avec son premier album

Le groupe Fractal Cypher est une formation de métal progressif qui risque fort de se démarquer du peloton avec son album The Human Paradox paru il y a moins d’un mois. En ses rangs se trouve le guitariste Vincent Bruneau de La Minerve.
La formation de métal progressif Fractal Cypher: Steven Cope (batterie), Vincent Bruneau (guitare) de La Minerve, Simon Lavoie (voix), Ludovick Daoust (claviers) et Tommy Fradette (basse)é
La formation de métal progressif Fractal Cypher: Steven Cope (batterie), Vincent Bruneau (guitare) de La Minerve, Simon Lavoie (voix), Ludovick Daoust (claviers) et Tommy Fradette (basse)é
© Eric Sanchez / Gracieuseté Fractal Cypher
Le groupe Fractal Cypher est une formation de métal progressif qui risque fort de se démarquer du peloton avec son album The Human Paradox paru il y a moins d’un mois. En ses rangs se trouve le guitariste Vincent Bruneau de La Minerve.

Déjà les revues et sites spécialisés n’ont que de bons mots pour l’album produit par le claviériste Ludovicl Daoust et Christian Donaldson au studio Grid. Retenons en ouverture, l’accolade de Dann Larivé pour clairetobscur.fr «Pour tout amateur de bon prog metal, mais je veux dire: de BON prog metal sans compromis, l’album The Human Paradox est un incontournable.»

Fractal Cypher, basé à Montréal, travaillait sur cet opus depuis deux ans. Pour qui s’y connaît en métal progressif de la dernière école, les influences de Dream Theatre, Opeth, Dimmu Borgir, Avenged Sevenfold et Arch Enemy (parmi les plus connus) se font entendre. Ça n’enlève à rien le résultat de l’album qui reflète une maturité étonnante pour un groupe aussi jeune.

Le groupe s’est formé le 11 août 2014 autour de Simon Lavoie, Ludovick Daoust, Steven Cope, Tommy Fradette et Vincent Bruneau, tous sont de formation universitaire et collégiale. Un an plus tard, Fractal Cypher présentait un premier simple, Prison planet suivi un mois plus tard de Lost. Deux cartes de visite éloquentes.

Du premier album, l’auteur retient les titres Shining a while, Awakening et Idle words (la plage est aussi en vidéo).

Fractal Cypher, malgré sa jeune histoire, est «tight» comme on dit dans le jargon musical, bien rodé. Sa musique pour le moins technique et forte en prouesse se distingue du lot des autres groupes qui naviguent dans les mêmes eaux.

Entre-temps, le premier sera sur celle du Petit Campus le 7 octobre dans le cadre de la Soirée Métal Jaune Prodz.

Un groupe qui sonne la maturité à la sortie d’un premier album est étonnant. Et rare.

Partager:

À ne pas manquer