L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
16 janvier 2017

Assemblée générale de la SHGHL

Benoit Thibault et Johanne Leduc récompensés

L’apport fondamental de deux citoyens de La Macaza a été reconnu le 15 janvier lors de l’assemblée générale annuelle de la Société d’histoire et de généalogie des Hautes-Laurentides.
Une photo s’impose avec les récipiendaires de deux prix de la SHGHL 2017: Johanne Leduc et Benoit Thibault. À gauche la présidente de la SHGHL Shirley Duffy, à la droite de M, Thibault l’écrivaine Francine Ouellette et la mairesse de La Macaza Céline Beauregard.
Une photo s’impose avec les récipiendaires de deux prix de la SHGHL 2017: Johanne Leduc et Benoit Thibault. À gauche la présidente de la SHGHL Shirley Duffy, à la droite de M, Thibault l’écrivaine Francine Ouellette et la mairesse de La Macaza Céline Beauregard.
© Gracieuseté
L’apport fondamental de deux citoyens de La Macaza a été reconnu le 15 janvier lors de l’assemblée générale annuelle de la Société d’histoire et de généalogie des Hautes-Laurentides.

Benoit Thibeault a reçu le prix Francine Ouellette, en la présence de l’écrivaine.

«Retraité depuis 10 ans, monsieur Thibeault s’implique activement, bénévolement et passionnément depuis plus de 35 ans», a-t-on confié à l’assistance lors de sa présentation. C’est lui et quelques amis qui, récemment, ont mené à terme la reconnaissance historique du pont couvert de la municipalité.

C’est à Johanne Leduc, institutrice «et multiculturelle d’esprit» comme le confie au journal M. Thibault, que fut attribué le prix Alfred-Gamelin pour sa détermination à sauvegarder la vieille école du village et la convertir en la Maison de la culture de La Macaza, la seule de cette vocation dans la Rouge.

Autre succès pour Benoit Thibault

Benoit Thibault a présenté au cours de l’événement, pour une deuxième fois dans sa localité, la conférence sur la base militaire de La Macaza. Près de 200 personnes avaient pris place dans la salle communautaire lors de sa présentation le 12 novembre dernier. Cette fois, c’est devant une cinquantaine de personnes que l’amateur d’histoire a obtenu un deuxième succès. Assez pour que la SHGHL lui offre de présenter ladite conférence plus tard cette année à Mont-Laurier.

Une trentaine de personnes ont visité la Maison de la culture.

Partager:

À ne pas manquer