L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
30 mai 2017

Nouvel album inattendu

Rémy Caset chante La Minerve avec sincérité

L’âme des Parfaits Salauds, ce groupe qui a fait chanté le Québec il y a 25 ans, habite la région depuis deux ans. Cet homme, Rémy Caset, chante maintenant La Minerve.

Rémy Caset ne s’obstine pas de prendre la pose à ce qu’il considère comme son chez-soi, La Minerve. Son nouvel album en porte d’ailleurs le titre.
Rémy Caset ne s’obstine pas de prendre la pose à ce qu’il considère comme son chez-soi, La Minerve. Son nouvel album en porte d’ailleurs le titre.
© TC Media - Ronald Mc Gregor

L’âme des Parfaits Salauds, ce groupe qui a fait chanté le Québec il y a 25 ans, habite la région depuis deux ans. Cet homme, Rémy Caset, chante maintenant La Minerve.

L’hommage à la petite municipalité est sincère. Le nouvel album est bien critiqué par les grands médias et Rémy est fier du déroulement promotionnel.

«L’album sonne bien, je suis content et ça passe bien. Je suis "la saveur du mois", on ne s’en cache pas. Je me sens comme l’employé modèle du McDo avec sa photo. Tout d’un coup, c’est mon tour» lance d’emblée l’auteur-compositeur dans un restaurant de La Minerve.

La Minerve est son premier opus solo, après celui qu’il a enregistré sous le nom de Rémy et les Salauds il y a neuf ans.

«Je me suis caché en arrière du groupe [Parfaits Salauds] trop longtemps, parce que je ne pouvais pas m’assumer. Quand on a fait Rémy et les Salauds, il y avait un début de dissociation. C’est donc une suite logique, ce nouvel album.»

L’album est lancé le 30 mai au Quai des Brumes à Montréal, dans la pure tradition d’un lancement?: spectacle, rencontre avec les médias, etc. Rémy Caset sait très bien que la suite promotionnelle se passe ailleurs aujourd’hui.

«Je constate que si tu n’es pas sur les médias sociaux, tu n’existes pas, car le disque ne se vend plus.»

En territoire connu

À l’écoute de La Minerve, les admirateurs des Parfaits Salauds seront en territoire connu. Rappelons-nous des grands succès comme 200 jours, S.O.S., Trop tard, etc. Impossible d’éviter les Salauds alors qu’ils occupaient la bande FM et Musique Plus.

Sur le récent album, il s’entoure d’un ex-Salaud, François Duranleau à la guitare, Damien Tardif, Marc Des Rosiers et de son coréalisateur, James Parker.

Ça rocke, aucun doute, mais des moments de tendresses comme seuls les rockeurs savent le faire, il s’en trouve. Mais la perle, c’est la chanson titre.

«La Minerve est fragile / Aucun secret n’est dévoilé / La Minerve est fragile / Aucun bruit ne l’a contestée».

C’est un plaidoyer à la tranquillité, le bonheur de la vie, un hommage à la campagne.

La ville, c’est un stimulant pour le cerveau et je dirais que, la campagne, c’est un stimulant pour l’âme.

Rémy Caset

L'amour fou

Sur sa page Facebook, Rémy Caset parle franc de son album et l’impact des citoyens sur son nouvel album.

«C’est un cliché, mais c’est néanmoins vrai?: les œuvres musicales représentent souvent un instantané, un Polaroïd de ce que vivent les artistes durant une période donnée?; c’est le cas pour La Minerve, dont les chansons ont toutes été écrites et composées à La Minerve, et qui illustrent son quotidien et celui de ses concitoyens.»

Depuis neuf ans, Rémy a vécu beaucoup de choses de la vie, des trucs inutiles au texte, sauf, peut-être, le mouvement le plus important, celui de son arrivée à La Minerve, en campagne, il y a deux ans. Citadins de formations, c’est tout un virage. Le bruit de fond de la ville n’est plus, il est remplacé par les concerts tard des criquets et des batraciens et des concerts tôt des oiseaux,

«J’aime ça le matin quand je me lève et que je vois et entends des chardonnerets, des roselins, des sittelles, des dindons sauvages et que je vois des chevreuils, ça n’a pas de sens, c’est un vrai zoo!»

Écoute des autres

Faire le grand pas pour s’établir à La Minerve n’a pas été facile.

«J’y habite à temps plein depuis deux ans et je ne le regrette pas, mon gars! Je pensais qu’il n’y aurait pas de vie à la campagne. Qu’est-ce que je vais faire là?? Je vais être loin de tout... mais je me dis?: loin de quoi?? Du bruit?? De la folie?? Je ne suis qu’à deux heures de Montréal. Ça se fait tellement bien. Quand j’ai terminé de travailler à Montréal, plus je monte dans le nord, plus ça me calme. Je capote sur La Minerve.»

Sur un ton jovial à peine couvert, Rémy Caset confie ce que beaucoup de nouveaux arrivants remarquent vite?: ça prend beaucoup de temps avant d’être accepté par les citoyens. Il espère que la sortie de son nouvel album La Minerve va changer la donne.

«Parfois, il m’arrive d’atteindre le fond du puits de l’inspiration. Le fait de m’attabler et écouter des gens de La Minerve m’inspire. L’écoute est importante.»

La Minerve est maintenant disponible sur l’étiquette Disques Artic.

Partager:

À ne pas manquer