L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
4 septembre 2017

Centre d’exposition de la gare de Rivière-Rouge

Guillaume Boudrias-Plouffe expose Envoye-là ta garnotte : T’as du visou

Guillaume Boudrias-Plouffe occupera l’espace du Centre d’exposition de la gare de Rivière-Rouge du 8 septembre au 3 novembre prochain avec son installation intitulée Envoye-là ta garnotte : T’as du visou.

Le petit-fils de Mendoza Boudrias, Guillaume Boudrias-Plouffe, expose son installation hommage au Centre d’exposition de la gare de Rivière-Rouge dès le 8 septembre.
Le petit-fils de Mendoza Boudrias, Guillaume Boudrias-Plouffe, expose son installation hommage au Centre d’exposition de la gare de Rivière-Rouge dès le 8 septembre.
© Facebook Guillaume Boudrias-Plouffe

Guillaume Boudrias-Plouffe occupera l’espace du Centre d’exposition de la gare de Rivière-Rouge du 8 septembre au 3 novembre prochain avec son installation intitulée Envoye-là ta garnotte : T’as du visou.

Cette installation revise les techniques de maçonnerie et de plâtrerie qu’utilisait son grand-père Mendoza Boudrias, originaire du Lac Marsan, à Rivière-Rouge. Selon la description de l’exposition par le Comité culturel de Rivière-Rouge, «son projet est une quête contemporaine initiée par une architecture vernaculaire du passé et animée par un amour filial profond.» Ça vaut le détour.»

Guillaume Boudrias-Plouffe est interpellé par les amalgames du fictif et du réel, du fantastique et du banal, du ludique et du dramatique ainsi que de la tradition et de la contemporanéité. Partout où il s’engage dans une besogne artistique, il se restreint à mettre de l’avant une pratique qui appartient déjà au terroir associé.

En ce qui concerne l’exposition, les pistes de recherche qui l’ont interpellé étaient rattachées aux éléments décoratifs vernaculaires entourant les maisons de la région des Laurentides. Il s’est inspiré entre autres de techniques que son grand-père maternel employait en tant que maçon, comme le revêtement extérieur d’agrégat en imitation de pierre et les plafonds de «stucco» de type glaçon.

Des perles rares

Concrètement, il s’est proposé une étape de prospection où il s’est lancé à la recherche de perles rares, c’est-à-dire, de récits de vie et de traces mémorielles entourant son grand-père maternel. Ainsi, il a pu glaner des informations précieuses sur ses techniques grâce à des entretiens auprès de membres de sa famille et d’autres personnes l’ayant connu.

Cette œuvre prend la forme d’un vernacularium: un assemblage plurisensoriel à échelle humaine, avec des installations, des sculptures cinétiques, des pièces sonores, des actions performatives dans un enchevêtrement de référents domestiques d’extérieur et d’intérieur. C’est par de simples jeux de l’imaginaire que se révèlent des portraits de personnages types d’une culture intime et collective.

Pour en connaître plus, voir: www.lafabriqueculturelle.tv/capsules/5995/guillaume-boudrias-plouffe-envoye-la-ta-garnotte

Partager:

À ne pas manquer