L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
10 juillet 2019

À la Maison de la culture de La Macaza

Une artiste qui conjugue l’art et l’humour au présent

Julie Niquette/Collaboration spéciale - Jusqu’au 2 septembre, vous pouvez découvrir les œuvres de la peintre numérique, caricaturiste et illustratrice Evelyne Arcouette à la Maison de la culture de La Macaza.

Evelyne Arcouette a adopté la caricature et le numérique elle qui a œuvré longtemps en cinéma d’animation et à titre d’illustratrice de livres d’enfants.
Evelyne Arcouette a adopté la caricature et le numérique elle qui a œuvré longtemps en cinéma d’animation et à titre d’illustratrice de livres d’enfants.
© (Image Evelyne Arcouette)

La talentueuse artiste travaille dans le domaine depuis plus de 35 ans. À travers ces années, la vie l’a souvent amenée à se réinventer professionnellement et depuis 2010, elle a officiellement adopté le numérique et la caricature. « L’humour m’a toujours bien servie. Avec la caricature, je vais plus loin artistiquement, je ne me mets pas de limite », nous informe Mme Arcouette, qui sait offrir un côté très réaliste aux personnalités qu’elle dessine.

Celle qui s’est fait connaître avantageusement à l’étranger en participant à des défis internationaux a dessiné toute sa vie. La création l’habite depuis toute petite. Elle adore sortir du cadre et exprimer une certaine folie.

Réalisme, humour et travail

Lors de l’exposition actuellement en cours à la Maison de la culture, des œuvres de toute grandeur sont exposées. En plus de personnifications d’animaux, vous pouvez admirer et même vous procurer des caricatures de grands noms comme Janis Joplin, James Dean, Marilyn Monroe, David Bowie, Tim Burton, Jimmy Hendrix, Micheline Lanctôt, Pauline Marois et Fred Pellerin.

Selon la caricaturiste, plusieurs croient à tort que le numérique accélère et simplifie son travail. Mais en moyenne quarante heures sont nécessaires pour créer chacune de ses œuvres. Et c’est justement l’idée de partir d’une page blanche qui la motive. « Perfectionniste, je doute toujours, même après toutes mes années d’expérience. Mais ces remises en question sont un moteur et me poussent toujours à faire mieux, ce qui fait évoluer mon art continuellement », confie-t-elle.

Celle qui a œuvré longtemps en cinéma d’animation et à titre d’illustratrice de livres d’enfants se laisse notamment inspirer par Franquin, le créateur de Gaston Lagaffe, et par Thierry Coquelet, un caricaturiste français.

Pour l’amour des animaux

Depuis quelques années, et pour notre plus grand plaisir, l’artiste a aussi décidé de mettre son talent au service des amoureux de leurs animaux. En effet, il leur est maintenant possible de commander un portrait de ces derniers dans un des décors loufoques créé de toutes pièces par Mme Arcouette. On parle ici de custom pet prints. Pour obtenir les détails concernant ce service personnalisé et original, il suffit de vous rendre au www.amuzmur.etsy.com.

Le vernissage de l’exposition qui présente aussi les œuvres de  Dyane Chevalier, artiste multidisciplinaire, s’est déroulé le 27 juin, à la Maison de la culture de La Macaza, située au 67, des Pionniers. Si vous ne pouvez assister à l’exposition, d’ici le 2 septembre, il vous est possible d’admirer quelques-unes de ses créations en vous rendant sur sa page Facebook.

Partager:

À ne pas manquer