L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
28 septembre 2015

Joueur #2 au Canada

Le quilleur champion Jonathan Simoneau s'arrête à Rivière-Rouge

Le joueur de quilles #2 au Canada, Jonathan Simoneau, était de retour au Salon de quilles Saboca le 24 septembre pour une démonstration de son talent et de nouvelles boules de quilles. Les deux ont connu le succès lors de cette journée «démo-boules».
Le joueur de quilles #2 au Canada, Jonathan Simoneau, et le propriétaire du Salon de quilles Saboca, Ghislain Chénier.
Le joueur de quilles #2 au Canada, Jonathan Simoneau, et le propriétaire du Salon de quilles Saboca, Ghislain Chénier.
© TC Media - Ronald Mc Gregor
Le joueur de quilles #2 au Canada, Jonathan Simoneau, était de retour au Salon de quilles Saboca le 24 septembre pour une démonstration de son talent et de nouvelles boules de quilles. Les deux ont connu le succès lors de cette journée «démo-boules».

D'entrée de jeu, le propriétaire du salon, Ghislain Chénier, affirme que la vente des nouvelles boules a bien été. «Ça n'a jamais été aussi bon d'ailleurs.» La présence de M. Simoneau a sûrement aidé. Le journal lui a posé quelques questions, mais volubile comme un Lucien Francoeur, le tout s'est fait tout seul.

«L'an passé, en soirée, il y avait tellement de monde que Ghislain a cru bon de tenir l'activité en après-midi. La participation a été moyenne aujourd’hui, mais la vente a été très satisfaisante» admet le champion, un sourire toujours profilé.

Affilié à Buffa Distribution, il voit sa présence au salon comme un moment important pour la promotion des boules de quilles de haute qualité. L'occasion est aussi bonne pour faire la promotion du sport qui est pratiquement délaissé par les grands médias depuis des années alors qu'il a connu des heures de gloire phénoménale en Amérique du Nord il y a quelques décennies.

«Dans le fond, je suis un vendeur. Mon but est de visiter les clients et de m'assurer de leur satisfaction tout en pratiquant mon sport.»

J'ai joué aux quilles sur tous les continents, sauf l'Afrique, avec l'équipe nationale.
Jonathan Simoneau

Une belle feuille de route

Évidemment, M. Simoneau a joué quelques parties. Alors une question s’impose: est-ce que les joueurs sont intimidés devant lui quand se présente l'occasion de disputer un match ? «Oui, souvent, mais je les mets à l'aise.»

Originaire d'Amos, il quitte l'Abitibi en 2003 pour aller s'établir à Montréal. Son jeu est remarqué et de 2001 à 2003 il parcourt le circuit québécois Élite. «J'avais 18 ans, j'ai décidé de tenter ma chance ailleurs. Buffa m'a approché et j'ai collaboré avec elle. En 2006, j'ai rencontré ma conjointe et j'ai quitté Montréal vers Louiseville, donc mon emploi à Buffa. Après quelques années, ils m'ont recontacté et je suis là depuis.»

Durant cinq ans, M. Simoneau n'a pas lâché les quilles - au contraire. Il a été membre de l'équipe canadienne trois fois, champion du monde de l'équipe junior en 2006 en Allemagne. «J'ai joué aux quilles sur tous les continents, sauf l'Afrique, avec l'équipe nationale.»

Lors du Championnat du monde tenu en décembre dernier, il a «en théorie» annoncé sa retraite des compétitions internationales afin de se consacrer à son fils de 5 ans et le tout nouveau en chemin.

Partager:

À ne pas manquer