L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
30 août 2019

Les organisateurs en sortent ravis

Retrouvailles de balle: du plaisir et beaucoup d’émotions

L’idée était simple: Denis Larose, Denis Legault et Michel Bourgoin souhaitaient des retrouvailles de joueurs, arbitres et amateurs de balle molle afin de se remémorer les belles années (1975-1985) où la balle molle était très populaire dans la région entre St-Jovite et Mont-Laurier. Le 24 août, ce fut un succès.

Ronald Mc Gregor , journaliste

Les participants de la journée retrouvailles de joueurs de balle tenue à Rivière-Rouge le 24 août. Certes, il manquait du monde, mais va-t-on remettre l’événement au calendrier l’an prochain? Beaucoup le souhaitent.
Les participants de la journée retrouvailles de joueurs de balle tenue à Rivière-Rouge le 24 août. Certes, il manquait du monde, mais va-t-on remettre l’événement au calendrier l’an prochain? Beaucoup le souhaitent.
© L’information du Nord – Ronald Mc Gregor

Denis Larose, l’un des organisateurs de la journée avec Denis Legault et Michel Bourgoin, confie au journal qu’au terme de l’activité, ce fut comme il rêvait. « C’est plus que je pensais. Au début je me disais que si 15 joueurs viennent, je serais content. Et si 30 viennent au souper, tant mieux. Je ne mets jamais la barre trop haute », raconte-t-il.

Pour la photo officielle de cette rencontre, une cinquantaine de joueurs ont pris place sur le terrain du parc Liguori-Gervais. Des gens que l’on n’avait pas vus depuis au moins 30 ans étaient du lot. Il souligne l’implication de la Ville et d’Alex Bernard pour cette journée mémorable.

Une longue histoire

Personne n’est mieux placé pour raconter l’histoire de cette époque que Michel Bourgoin. « Lorsque j’étais directeur des loisirs de L’Annonciation, nous avions un terrain de balle molle et un terrain de baseball au terrain de jeu municipal en plus d’un terrain de balle molle à l’arrière de l’école Ste-Croix. Le terrain de balle molle et le terrain de baseball du terrain de jeu étaient occupés sept soirs par semaine à raison de deux matchs sur le terrain éclairé et un match sur le terrain de baseball non éclairé », mentionne-t-il.

Mentionnons que trois ligues de quatre équipes chacune occupaient le terrain de balle molle à raison de deux matchs par semaine, ajoute celui que l’on nomme fraternellement, Pépé. « La ligue commerciale était composée des équipes Lingerie Nathalie, Lauzon Autobus, Unik Engr. et Restaurant Capri. La ligue féminine se composait des équipes Confection Denyse, F. Daudelin & Fils, Champagne & Clôt et Restaurant Legault. La ligue des vétérans était composée de Magasin Jacques Denis, RRF Perrier, Zénith et Tremblay Transport.

Michel Bourgoin n’a pas tout énuméré: « En plus de ces trois ligues, 125 jeunes joueurs de baseball, âgés de 6 à 15 ans, évoluaient sur le terrain de baseball dans les catégories atome, pee-wee bantam et midget. Il y avait la ligue féminine régionale avec les équipes Snoopy de L’Annonciation, les Hirondelles de Mont-Laurier, les Panthères de Ferme-Neuve ainsi qu’une équipe de Kiamika », ajoute-t-il.

Une ligue parallèle

Parallèlement aux ligues ci-dessus, une ligue masculine intervillages regroupait les équipes de L’Annonciation, La Macaza, Nominingue, L’Ascension, Ste-Véronique et Lac-Saguay. Chacune jouait deux matchs par semaine. Trois équipes de L’Annonciation faisaient partie de cette ligue soit Produits Ciment, Supérior Muffler et Rona Sports/Chez Ben. Cette dernière équipe était composée de joueurs âgés de 12 à 16 ans et jouait dans la ligue d’adultes. L’achalandage important des deux terrains municipaux a poussé ces équipes à disputer leurs matchs réguliers sur le terrain de l’école, qui était loin d’être réglementaire, remarque Michel.

Tournois populaires

« Au niveau régional, des tournois se mettaient en branle lors de la fin de semaine de la fête de Dollard et prenaient fin lors de la fête du Travail. Entre ces deux fêtes, il y avait 16 fins de semaine de tournoi », précise Michel. Les municipalités entre St-Jovite et Kiamika et Mont-Saint-Michel avaient leur fin de semaine de tournoi, le plus populaire étant le tournoi de la populaire Fête Champêtre à laquelle 24 équipes d’aussi loin que Senneterre s’affrontaient.

En 1989, le nombre d’équipes et de joueurs s’étiole à L’Annonciation et la région. Pourquoi? Michel avance une explication. « Ayant démissionné de mon poste le 17 juin 1989, aucune personne n’a pris la relève et ce sport a perdu sa popularité. N’ayant plus de balle pour nos jeunes, il ne s’est pas développé de jeunes lanceurs avec le résultat que la plupart des terrains de balle furent désertés », souligne-t-il.

Partager:

Ronald Mc Gregor , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer