L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
4 avril 2016

Tournoi de hockey Tim Horton’s EB 2000

Les équipes féminines s'illustrent

Le tournoi de hockey Tim Horton’s EB 2000 se termine encore en franc succès alors que la 17e édition prenait fin le 3 avril en soirée. Aucune équipe de la Rouge ne sort vainqueur, mais deux d’entre elles ont atteint les finales pour ultimement s’incliner.
Les équipes de hockey féminines se sont illustrées lors du tournoi Tim Horton’s EB 2000 tenu à Rivière-Rouge du 1er au 3 avril.
Les équipes de hockey féminines se sont illustrées lors du tournoi Tim Horton’s EB 2000 tenu à Rivière-Rouge du 1er au 3 avril.
© TC MEDIA: RONALD MC GREGOR
Le tournoi de hockey Tim Horton’s EB 2000 se termine encore en franc succès alors que la 17e édition prenait fin le 3 avril en soirée. Aucune équipe de la Rouge ne sort vainqueur, mais deux d’entre elles ont atteint les finales pour ultimement s’incliner.

Malgré des tournois au Nord et au Sud de Rivière-Rouge, le parc de stationnement au centre sportif et culturel affichait complet au cours de l’événement tenu du 1 au 3 avril où se tenaient 26 matchs.

En finale chez les hommes, au classement 18 ans - division Patrick Fiset, les Diables ont défait les North Friends, 4-1, dans un match où les premiers ont effectué une remontée musclée en troisième en ajoutant deux buts au tableau. Le dernier a été marqué dans un filet désert.

Dans le classement 28 ans - division Charette Transport, Transport D. Plouffe a remporté la victoire contre les V au compte de 5-3 tandis que dans le classement 40 ans division Jos Sainte-Marie, Construction Villeneuve s’est emparé de la victoire en marquant 5 buts contre 3 pour les Coyotes.

Au classement féminin - division Chartrand-Poudrier (pour Cathy Chartrand et Cassandra Poudrier), les Rebelles de Maniwaki ont travaillé à peine un peu plus fort que le Tigre Géant de Rivière-Rouge pour terminer la rencontre 2-1.

Les équipes féminines brillent

«?La compétition était bonne?», remarque l’organisateur en chef du tournoi, Nelson Éthier. «?Il y a eu du jeu robuste.?» D’ailleurs, seule une équipe de femmes en est venue aux poings, bien que l’organisateur qualifie l’événement comme du chamaillage, malgré quelques coups portés aux casques. «?Ça prouve un peu le degré de compétition qu’il y avait au tournoi.?»

La participation féminine est la grande surprise de ce tournoi. Les trois équipes participantes ont été approchées pour combler le nombre minimal qu’il manquait pour la tenue du tournoi, affirme M. Éthier. «?En plus, je tenais à donner au moins sept matchs à mes arbitres. Somme toute, je suis agréablement surpris, elles ont compétitionné jusqu’à leur limite et je suis certain qu’elles ont eu du plaisir. Beaucoup de gens dans les estrades s’étaient déplacés pour elles.?»

Chose certaine, on le répète chaque année, le tournoi revient pour une 18e année, mais avec un «?enthousiasme nouveau?» dit l’organisateur sans s’étendre à ce sujet.

«?En tout cas, une belle fin de semaine et de beaux matchs, ça résume tout et c’est ce que je retiens. La foule aussi, je crois. Tu vois, c’était du vrai hockey avec le chialage dans les estrades et des cris lancés contre les arbitres. Mon seul bémol, c’est que l’hébergement est déficient dans la région et j’ai des équipes qui ont décliné mon invitation?» de conclure Nelson Éthier.

Partager:

À ne pas manquer