L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
28 juillet 2016

L’événement caritatif pour aider les jeunes à jouer au hockey s’éteint.

Le tournoi de golf des arbitres de hockey est chose du passé

Après neuf années à organiser le tournoi de golf pour la Fondation AHHL (association des arbitres des Hautes-Laurentides), voilà que son président Nelson Éthier fait savoir sur sa page privée de Facebook, que la 10e édition n’aura pas lieu. Il faut maintenant garder un souvenir de ces tournois qui se tenaient au club de golf de Nominingue.
Le président de la Fondation AHHL, Nelson Éthier, met fin à l’annuel tournoi de golf qui vient en aide aux familles démunies qui voulaient voir leurs jeunes jouer au hockey.
Le président de la Fondation AHHL, Nelson Éthier, met fin à l’annuel tournoi de golf qui vient en aide aux familles démunies qui voulaient voir leurs jeunes jouer au hockey.
© TC MEDIA: Archives / RONALD MC GREGOR
Après neuf années à organiser le tournoi de golf pour la Fondation AHHL (association des arbitres des Hautes-Laurentides), voilà que son président Nelson Éthier fait savoir sur sa page privée de Facebook, que la 10e édition n’aura pas lieu. Il faut maintenant garder un souvenir de ces tournois qui se tenaient au club de golf de Nominingue.

C’est dans un court texte qu’il a exprimé que «?Le travail, les projets, la vie font que quelque part je n’ai pas le temps nécessaire pour bien le faire.?»

On devine la réaction des adeptes de sa page. «?F?licitations Nelson pour toutes ces années d’implications pour les jeunes. Je reconnais ton grand cœur et ton amour pour le sport?»?; «?Good job, mon ami. Tu peux garder la tête haute de tout ce que tu as fait?»?; «?Good job, buddy des gens qui s’impliquent comme toi, il n’y en aura jamais assez. Il faut que d’autres reprennent le flambeau?: neuf ans, c’est impressionnant?» et «?Nelson walk away with a Big Smile and be proud of what you have accomplished for your community. Now, it is time for someone else to take the lead. You are a leader my friend.”

«?Je vais me souvenir toute ma vie des sourires des enfants qui sortaient avec des équipements de hockey flambants neufs, ça n’a pas de prix?», lit-on sur son message. Ce n’est pas la première qu’il partage ce sentiment?: à chaque rencontre avec les médias, ce message était pesé, comme pour amplifier son importance.

Quelqu’un veut reprendre le flambeau??

Une aide étendue dans la communauté

Le hockey est l’un des sports qui coûtent le plus cher à pratiquer et Nelson Éthier le sait bien. Il confiait à L’Information du Nord en novembre 2014?: «?Avez-vous seulement une petite idée des coûts reliés aux inscriptions, aux frais de déplacement et sans oublier les équipements réglementaires???»

Ça n’a pas de sens que des jeunes ne puissent pas pratiquer leur sport favori faute d’argent.
Nelson Éthier

À notre journaliste Yves Rouleau, Nelson Éthier a résumé ce qui l’avait poussé à mettre sur pied la Fondation AHHL. «?J’ai eu l’idée de la fondation en 2008 alors que j’assistais à un tournoi de hockey à Rivière-Rouge. J’ai vu un adolescent près de la bande entre deux joutes et je lui ai demandé pour quelle équipe il jouait. Il m’a répondu qu’il ne jouait pas parce que ses parents n’avaient pas les moyens. Ça n’a pas de sens que des jeunes ne puissent pas pratiquer leur sport favori faute d’argent.?»

L’association aidait également les arbitres au cours de leurs premières années en remboursant des frais de déplacement, d’équipement, etc.

Nelson Éthier croyait dur comme rondelle que l’association pût aussi venir en aide à la population, pas seulement pour les familles qui veulent des enfants sur la glace, mais en amassant des conserves que lui et ses collègues redistribuaient dans la communauté. C’est chose du passé maintenant.

«?Je voudrais remercier tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué durant les 9 éditions?». C’est fait.

Soulignons toute de même que Nelson Éthier n’était pas seul à monter le tournoi année après année. Eux aussi doivent vivre avec ces souvenirs de bienfaisance.

Partager:

À ne pas manquer