L'Information du Nord 819 425-8658  

Partager:
7 mars 2017

6 mars

L’arbitre Michel Bourgoin siffle son 5000e match

Malgré un jalon important dans la carrière d’arbitre de Michel Bourgoin, son 5000e match, l’homme n’entend pas accroché ses patins au clou ni mettre son sifflet dans une boite au fond du garage. Il faut le faire. Les joueurs de hockey n’y arrivent pas et rarement les arbitres. Cinq mille matchs depuis 1972.
La rondelle du 5000e match arbitré par Michel Bourgoin le 6 mars à Rivière-Rouge.
La rondelle du 5000e match arbitré par Michel Bourgoin le 6 mars à Rivière-Rouge.
© TC MEDIA - RONALD MC GREGOR
Malgré un jalon important dans la carrière d’arbitre de Michel Bourgoin, son 5000e match, l’homme n’entend pas accroché ses patins au clou ni mettre son sifflet dans une boite au fond du garage. Il faut le faire. Les joueurs de hockey n’y arrivent pas et rarement les arbitres. Cinq mille matchs depuis 1972.

Près d’une semaine avant la partie qui s’est tenue à Rivière-Rouge le 6 mars pour la ligue de hockey adulte, Michel annonçait sa soirée sur son site Facebook.

«Je me prépare à vivre une étape importante dans ma carrière d’arbitre de hockey. Il m’aura pris 45 ans pour atteindre les 5000 matchs arbitrés en carrière. Voici le décompte : matchs arbitrés depuis 1972 : 4992 matchs. Matchs prévus à Tremblant le 4 mars prochain : 4. Matchs prévus à Tremblant le 5 mars : 3. Total de matchs arbitrés en date du 5 mars : 4999 matchs.»

Le cumul par Michel est relevé de matchs fédérés et non fédérés. Arbitre quand même. Donc comment, celui que l’on surnomme affectueusement Pépé, a-t-il tenu le compte depuis 45 ans??

«Je les marquais tout le temps pour la paye. Avant les années 2000, c’était dans un calepin. J’en avais perdu quelques-uns, mais j’ai trouvé grâce à Hockey Québec. Si ça m’a pris 45 ans, c’est qu’entre 1975 et 1989, j’ai arbitré toutes mes parties sur des patinoires extérieures. Il n’y avait pas d’aréna à L’Annonciation. À l’époque, j’arbitrais une cinquantaine de parties par année.»

Je ne vois pas la fin. Tant que je serai en forme, j’arbitre.
Michel Bourgoin

Son match anniversaire était aussi le 148e qu’il arbitrait depuis octobre dernier, lui qui généralement tient une moyenne de 111 matchs par année.

Quand un arbitre de la Ligue nationale atteint 1000 matchs, on le souligne. Michel Bourgoin trouve qu’Hockey Québec devrait reconnaître ce type de jalon comme le sien.

«Mais nous sommes des numéros pour eux?; c’est regrettable.»

18$ par partie

Des souvenirs pas toujours rigolos, l’arbitre en a. Lui qui a joué au hockey jusqu’à junior à Montréal-Nord, se souvient de matchs d’arbitre en Abitibi où il arriva en août 1972.

«À Malartic, pour les rencontres du senior, gagnant ou perdant la Sûreté du Québec devait nous escorter à la fin des matchs tellement l’assistance ne se contenait plus. Puis, à L’Annonciation, où j’étais directeur des loisirs dès 1975, avant l’aréna, j’ai arbitré deux parties en soirée avec Michel Charron à -35. J’ai cru que l’on allait amputer nos pieds tellement ils étaient bleus. On s’est retrouvé à l’hôpital.»

Pourquoi continuer à 67 ans et 5000 rencontres au compteur??

«Pour m’amuser. Et pour me tenir en forme. Passez le temps. Sur la patinoire de long en large, quand j’arbitre seul, je parcours environ 10 km par rencontre, tu comprends??»

C’est de l’amour-folie le hockey pour lui, sa conjointe Gisèle le confirme. Et Michel est vite pour amener un exemple.

«Écoute, ça ne me donne que 18$ par partie quand je vais à Mont-Tremblant toutes les fins de semaine. Là-dessus, je dois payer mes déplacements et manger. J’y vais parce que j’adore arbitrer pour les jeunes. J’aimerais bien à 75 ans être encore capable.»

Pour terminer, le mot de son fils Hugo, laissé sur Facebook et qui a reçu une pléiade de J’aime sincère : «45 ans sifflet aux doigts auprès des jeunes et moins jeunes, des milliers de hors-jeu, des centaines de punitions et des dizaines de bagarres à séparer plus tard, il est toujours là, même si le travail n’a pas toujours été facile avec les insultes qui pleuvaient dans son dos.»

En route vers un 6000e match d’arbitrage?? On sera là.

Partager:

À ne pas manquer